Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 23:09

Le chômage est encore en hausse au mois de décembre, pour atteindre son plus haut niveau depuis septembre 1999. Pour la catégorie A (sans-emploi), le nombre s’établit à 2.874.500 demandeurs en France métropolitaine fin décembre 2011.  Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C s’établit à 4 270 700 en France métropolitaine fin décembre 2011 (4 537 800 en France y compris Dom). Sur un an, il augmente de 5,6 %. Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi en catégories D et E s’établit à 602 200.

 

C’était quoi déjà la promesse de Sarkozy en 2007 ?  «  En cinq ans, nous pouvons atteindre le plein-emploi, c’est-à-dire un chômage inférieur à 5 % et un emploi stable à temps complet pour tous. »

 

Alors qu’il n’était que candidat, il déclarait dans l’émission « A vous de juger » « Si on s'engage sur 5% de chômeurs, et qu'à l'arrivée il y en a 10, c'est qu'il y a un problème », Arlette Chabot lui demande alors « Si au bout de votre mandat, si vous êtes élu, et que ce chiffre n'est pas atteint, vous dites : « je ne peux pas me représenter ? » », Et N. Sarkozy de répondre « Je dis aux Français, c'est un échec, j'ai échoué et c'est aux Français d'en tirer les conséquences ».

 

Pour un échec, c’est un échec, il est même retentissant. Alors que les chiffres n’ont jamais été aussi mauvais, le ministre du travail Xavier Bertrand a déclaré  le chômage a moins augmenté en France que dans les autres pays européens. Et pour que la France retrouve le chemin de l'emploi, il préconise de se concentrer sur la compétitivité des entreprises et sur le coût du travail.

 

Le coût du travail, c’est l’éternelle rengaine du MEDEF relayée par le pouvoir UMP. Coût trop élevé ?  Non, profits trop élevés ! Les 255 ouvrières de Lejaby produisaient sept soutiens-gorge de l’heure, et sur un soutien-gorge qui se vend 80 euros dans le commerce, seulement 2 euros servaient à rémunérer le travail !

 

En délocalisant, les patrons veulent économiser quoi ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires