Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 07:27

 

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a estimé vendredi sur LCI que la direction et la CGT porte une responsabilité à part égale dans le projet de fermeture du site de Goodyear à Amiens Nord. Bien sûr, il considère qu'il faut accepter la flexibilité tant sur le temps de travail que sur les salaires au profit du patronat.

 

Un sacré défenseur des salariés ce Berger là ! Son organisation n'a d'ailleurs pas appelé à la grève sur le site PSA d'Aulnay où Peugeot a décidé de fermer.

 

D'ailleurs Laurent Berger ne sait pas ce qu'est un licenciement boursier. Je vous livre le billet de Maurice Ulrich paru dans l'Humanité du 31 janvier à ce sujet.

 

L’âne et le son

Il aurait fallu mettre Laurent Berger au courant quand il est devenu le nouveau secrétaire général 
de la CFDT. « Moi, je ne sais pas ce qu’est un licenciement boursier », déclarait-il mardi 
sur RMC et BFM TV, au moment même ou des centaines de salariés manifestaient contre des plans qui sont tout sauf sociaux dans des entreprises qui font des profits. C’est bêta. Ainsi il n’a jamais remarqué que souvent, quand un groupe supprime des emplois, ses actions montent en Bourse. Il n’a pas retenu que les parlementaires socialistes avaient, en février avec ceux du Front de gauche, voté un projet de loi pour interdire ces licenciements, quand bien même ces élus 
PS ne veulent plus 
le voter aujourd’hui. 
Cela dit, Laurent Berger a découvert qu’il y 
avait parfois 
des licenciements « qui ne sont pas justifiés économiquement ». Une lubie des chefs d’entreprise sans doute ? Tiens, aujourd’hui, je vais licencier ! Et alors, Laurent Berger l’affirme, l’accord 
signé par la CFDT avec 
le patronat, sans FO 
et la CGT, permettra 
de les encadrer. 
Bref, il fait l’âne, mais aura-t-il du son ?

 

 

On comprend mieux pourquoi le PS recase les anciens dirigeants CFDT.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Luttes
commenter cet article

commentaires