Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 10:24

« A nous de vous faire préférer le train ! » fut un slogan publicitaire de la SNCF. Je dis bien « fut » car la politique menée par la SNCF se rapproche plutôt aujourd’hui du slogan « A nous de vous faire détester la SNCF ! »

 

Il y a ceux qui détestent la SNCF à cause de mouvements de grèves bien légitimes des agents qui se battent pour la défense du service public, et il y a ceux qui détestent la SNCF pour sa politique de casse du service public et le mépris qu’elle a des usagers. Je me situe dans cette dernière catégorie.

 

Les faits que je relate se sont produits le week-end dernier dans les gares de Bressuire et Thouars dans le département des Deux-Sèvres. La pénurie d’effectifs chez les conducteurs a « contraint » la SNCF à supprimer six trains sur les huit prévus dans le nord du département. Les trains qui devaient rallier Saumur et Tours ne sont pas partis, 2 sur 2 au départ de Bressuire et 4 sur 6 au départ de Thouars, faute de conducteurs disponibles. Comme le relate un représentant CGT cheminot, « en 2003 il y avait environ 85 conducteurs sur l’ensemble du périmètre, aujourd’hui, il n’y en a plus qu’une vingtaine. »

 

« Environ 80 % des horaires des trains en France changeront le 11 décembre », a récemment indiqué le président de la SNCF Guillaume Pépy, il aurait dû ajouter que le départ des trains était devenu aléatoire. Le plus scandaleux dans l’histoire, c’est qu’une affiche en gare de Thouars évoquait « des mouvements sociaux » comme étant la cause de cette situation. Le représentant CGT a dénoncé avec force « un mensonge et une manipulation… c’est une opération de sabotage organisé ».

 

Guillaume Pepy, président de la SNCF, peut parader comme il l’a fait au Cercle des économistes samedi dernier à Aix en Provence, le résultat de sa politique est bien la casse du service public. Le slogan tient plutôt du « Comment vous faire détester le train ! »

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
<br /> <br /> La SNCF confirme ainsi son slogan des années 1980 : " SNCF, c'est possible ! ", même de ne pas faire partir les trains prévus.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre