Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 23:09

En France, il serait interdit d’accrocher les mots “travailler”, “gagner” “plus” et “moins” sur une façade. C’est ce qu’a pu constater une jeune artiste chinoise, Siu Lan Ko, censurée alors qu’elle exposait ses slogans sur l’immeuble de l’école des Beaux-Arts à Paris dans le cadre d’une exposition collective à la connotation délibérément utopique.

Ces mots vous rappellent quelque chose, un des slogans de la campagne présidentielle de Sarkozy, « travailler plus, pour gagner plus », même si à l’arrivée, c’est l’inverse qui se produit. Et justement, cette artiste n’a pas utilisé les mots dans l’ordre voulu par notre monarque. Elle explique avoir cherché à évoquer « à la fois la question du travail et de la propagande, dans un esprit universel » et s'être « bien sûr inspirée du slogan du candidat Sarkozy. » Selon le chemin qui était emprunté, on pouvait lire les mots ci-dessous :


Gagner Plus Travailler Moins

Travailler Plus Gagner Moins

Travailler Moins Gagner Moins

Travailler Plus Gagner Plus

Plus Gagner Plus Travailler

Moins Gagner Plus Travailler

Moins Travailler Moins Gagner

Plus Travailler Plus Gagner

Plus Gagner Moins Travailler

Plus Travailler Moins Gagner


Mais voilà que la direction de l'école aurait jugé cette œuvre trop dérangeante et aurait argué qu'elle avait choqué certains membres du personnel de l'École nationale supérieure des Beaux-Arts et du ministère de l'Éducation. Comme l’écrit Erwan Desplanques dansTélérama, « C'est ironique, quand on est un artiste chinois, d'être censuré en France pour subversion politique. Critiquer Hu Jintao à Pékin, c'est possible. Mais Nicolas Sarkozy à Paris, ça non, c'est interdit. »


L’installation de l’artiste chinoise Siu Lan Ko, dont le vernissage était programmé vendredi, avait été démontée quelques heures après leur affichage sur la façade de l’École des Beaux-Arts.


Le ministre de la culture Frédéric Mitterrand a demandé samedi 13 février à l'Ecole des beaux-arts de raccrocher l'oeuvre de l'artiste chinoise. Il s’est excusé auprès de l’artiste lui disant que cette histoire avait été « une histoire idiote ».

Idiote, mais significative de ce qu’est l’Etat Sarkozy !


 

une-artiste-chinoise-censuree-a-paris-M33500.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires