Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 00:10

 

Quand les patrons du CAC 40 ne connaissent pas la crise

 

Il faut parait-il que tout le monde fasse des efforts en cette période de crise pour aider la France à réduire ses déficits. Ce gouvernement, comme le précédent d'ailleurs, se moque de nous en prenant des mesures de rigueur qui nous touchent tous.

 

J'évoquais hier les 8,5 millions de Français vivant avec moins de 964 euros par mois. Voilà qu'une étude publiée ce mardi révèle que a rémunération moyenne des patrons du CAC 40 s’est élevée à 4,2 millions d’euros en 2011, en hausse de 4% sur un an. On se demande bien pourquoi puisque l'indice CAC 40 a sur la même période perdu 17% de sa valeur. 

 

Tout le monde ne connait pas la crise, sauf que la TVA que le gouvernement PS – EELV a augmenté va toucher de la même manière les millions de pauvres et ces patrons du CAC 40. Quatorze de ces dirigeants touchent plus que 240 fois le Smic, soit 4,6 millions d’euros.

 

Ces montants sont parfois plus élevés puisque l'étude n’inclut en effet pas toutes le sources de revenus, comme le « complément de retraite sur-complémentaire dont bénéficient certains dirigeants ». Elle porte sur le salaire fixe, les bonus, les actions gratuites, les options et les indemnités de départ versés au dirigeant.

 

Vous ne trouvez pas ça indécent ?

 

La liste de ces 14 grands fortunés :

 

Maurice Lévy de Publicis, qui "est exceptionnellement en tête avec le versement anticipé de ses bonus différés qui portent à 19,6 M€ sa rémunération totale après 6,2M€ en 2010"

Carlos Ghosn (Renault – 13,3 M€ après 9,7M€, +38%), celui-là même qui tente d'arracher des accords de compétitivité dans ses usines pour baisser le coût des salaires, "dont la rémunération chez Nissan demeure mal définie"

Bernard Charlès (Dassault Systèmes – avec 10,9 M€ après 9,5M€, +15%)

Bernard Arnault (LVMH –10,8 M€ après 9,7M€, +11%), candidat à l'exil fiscal en Belgique

Jean-Paul Agon (L’Oréal) – 7,7 M€ après 10,7M€, -28%)

Christopher Viehbacher (Sanofi-Aventis – 7,1M€ après 6,1M€, +17%), dont l'entreprise dégraisse allégrement en France pour améliorer ses dividendes

Frank Riboud (Danone – 6,1 M€ après 5.9 M€, +3%)

Daniel Julien (Teleperformance - 5,6 M€ après 3,2 M€, +76%)

Denis Kessler ( SCOR 5,5 M€ après 4,2 M€, +20% ), le chantre des valeurs du patronat au MEDEF

Olivier Piou (Gemalto – 5,5 M€, +103%)

Gerard Mestrallet (GDF-Suez 4,8 M€, +44%) dont le groupe n'en finit pas de demander des augmentations du tarif du gaz

Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric- 4,7M€, +12% )

Thierry Pilenko (Technip – 4,6 M€, +7%)

Henri de Castries (AXA – 4,6 M€, -7%).

 


Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Notes Crise
commenter cet article

commentaires