Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 15:12

Gérard Piel, conseiller municipal communiste d’Antibes, président du groupe Front de Gauche à la Région PACA et militant du Droit au logement depuis de nombreuses années, vient d’être condamné par le Tribunal correctionnel de Grasse (Alpes-Maritimes) à une amende de 1000 euros et 500 euros de frais de justice. Quelle est sa faute ?

 

Il s’était tout simplement mis en travers du chemin d’un huissier pour s’opposer à l’expulsion d’un locataire et aurait lancé un propos injurieux : « enfoiré ! ». Ni les nombreux policiers , ni les pompiers, ni aucun témoin présent n’a pu confirmer la teneur du propos. L’officier de police présent sur les lieux n’a pas relevé dans son rapport, évoquant seulement des « échanges vifs » entre l’huissier et l’élu. Le plaignant n’était pas présent à la barre, retenu par ce que son avocat a appelé « la loi », à savoir peut-être une expulsion locative ?

 

Peut-être aurait-il dû utiliser le même propos que Sarkozy « Casse-toi pauv’ con ! »

 

Toujours est-il que c’est bien une justice de classe qui a prononcé cette sanction. Alors que depuis 2000, la loi Solidarité et renouvellement urbain (SRU) impose aux communes de disposer d’au moins 20 % de logements sociaux, comment expliquer que les nombreux maires hors la loi demeurent impunis. Le département des Alpes-Maritimes est l'un de ceux qui respectent le moins la loi SRU : 27 communes sur 36 n'y remplissent pas leurs obligations. Les préfectures ont mis en place des critères permettant d'éviter à ces communes de payer des amendes. Ainsi, les communes des Alpes-Maritimes se situant au-dessus du seuil des 50 % de réalisation de logements (dont Antibes (79 %), Cagnes sur Mer (54 %), Menton (51 %) et Nice (51 %)) échappent à toute pénalité. Les maires de ces villes, tous UMP et tous hors la loi SRU, demeurent impunis.

 

Mais pour avoir défendu le droit au logement, l’élu communiste se trouve condamné.

 

Refusons cette justice de classe !

 

Signez la pétition de soutien pour la justice et la solidarité !

 


 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F


Cette condamnation est une honte. Tout progressiste se devrait de signer la pétition de soutien. A ce sujet, j'ai lu que ses collègues de gauche du conseil régional Paca, à l’exception des élus
d’Europe Écologie-les Verts avaient apporté leur soutien. Honte à EELV.



Répondre