Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 22:59

Le ministre de l'Intérieur est un habitué des petites phrases xénophobes.

 

Le 17 mars 2011, il déclarait :  « Les Français, à force d'immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux, ou bien ils ont le sentiment de voir des pratiques qui s'imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale. »

 

Puis le 4 avril 2011 : « Cet accroissement du nombre de fidèles (musulmans) et un certain nombre de comportements posent problème »

 

Invité sur Europe 1 le 22 mai 2011, il aborde le thème de l'échec scolaire des enfants d'immigrés en France sous un jour très personnel. Il se laisse aller à une démonstration sans étayer ses idées par le détail et moins encore par des données établies. Il déclare : « Contrairement à ce qu'on dit, l'intégration ne va pas si bien que ça. Le quart des étrangers qui ne sont pas d'origine européenne sont au chômage, les deux tiers des échecs scolaires, c'est l'échec d'enfants d'immigrés ».

 

Et  le 26 novembre 2011, il continue « Notre système d'asile est en danger parce que le dispositif est utilisé pour pénétrer et se maintenir dans notre pays »

 

Jusqu'à cette saillie ce week-end devant un parterre qui lui était tout acquis. C'était lors d'un colloque de l'organisation universitaire UNI qui se revendique de droite (très à droite) et antigrèves,  avec cette phrase : « toutes les civilisations ne se valent pas ».

 

 

J’approuve la réaction du député martiniquais, apparenté PS, Serge Letchimy au Parlement. Les propos de Guéant cités précédemment justifient sa question.

 

 

« Monsieur le Premier ministre,

Nous savions que pour M. Guéant, la distance entre « immigration » et « invasion » est totalement inexistante, et qu’il peut savamment entretenir la confusion entre civilisation et régime politique.
Ce n’est pas un dérapage !
C’est une constante parfaitement volontaire !
En clair : c’est un état d’esprit  et c’est presque une croisade!
Mr guéant, vous déclarez, du fond de votre abîme, sans remords ni regrets, que «toutes les civilisations ne se valent pas ». Que certaines seraient plus « avancées » ou « supérieures » à d’autres.

Non, monsieur Guéant, ce n est pas du bon sens» !
C’est simplement une injure faite à l’homme !
C’est une négation de la richesse des aventures humaines !
Et c’est un attentat contre le concert des peuples, des cultures et des civilisations !

Aucune civilisation ne détient l’apanage des ténèbres ou de l’auguste éclat !
Aucun peuple n’a le monopole de la beauté, de la science, du progrès, et de l’intelligence !

Montaigne disait que « Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition ».
J’y souscris.
Mais vous Mr Guéant, vous privilégiez l’ombre !
Vous nous ramenez, jour après jour, à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration, au bout du long chapelet esclavagiste et colonial.
Monsieur Guéant le régime nazi, si soucieux de purification, si hostile à toutes les différences, était-ce une civilisation ? La barbarie de l’esclavage et de la colonisation, était-ce une mission civilisatrice ?
Il existe, M. le Premier Ministre, une France obscure qui cultive la nostalgie de cette époque que vous tentez de récupérer sur les terrains du front national.

C’est un jeu dangereux et une démagogie inacceptable.
Mais, il en existe une autre vision : celle de Montaigne, de Montesquieu, de Condorcet, de Voltaire, de Schœlcher, de Hugo, de Césaire, de Fanon, et de bien d’autres encore !
Une France qui nous invite à la reconnaissance que chaque homme, dans son identité et dans sa différence, porte l’humaine condition, et que c’est dans la différence que nous devons chercher le grand moteur de nos alliances !

Alors monsieur le premier ministre : Quand, mais quand donc votre ministre de l’intérieur cessera t-il de porter outrageusement atteinte à l’image de votre gouvernement et à l’honneur de la France ?

 

Serge LETCHIMY
Député de la Martinique. »

 


 

gueant-delucq.jpg

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

K

Et bien messieur, moi je suis bien d'accord avec monsieur GUEANT pour les raisons suivantes : 


1) Définition d'une civilisation...


2) Je suis indigné de voir que l'on accepte la polygamie en france.


3) Je suis profondément féministe


 
Répondre
J


Edgar Morin a bien raison : « Chaque culture a ses vertus, 
ses vices, ses savoirs, ses arts de vivre, ses erreurs, ses illusions. Il est plus important, à l’ère planétaire qui est la nôtre,
d’aspirer, dans chaque nation, à intégrer ce que les autres ont de meilleur, et à chercher la symbiose du meilleur de toutes les cultures. 
Le faux universalisme consiste à nous croire
propriétaires 
de l’universel… » Nous sommes définitivement avec Montaigne, qui dénonçait déjà en son temps la barbarie d’une pensée 
qui « appelle barbares les peuples d’autres
civilisations ». 


L’implacable mécanique de la logique des boucs émissaires par temps de crise est désormais une marque de fabrique de la droite umpéiste et frontiste. Leur fond de commerce ? Ni la crise sociale,
ni les injustices, ni les inégalités... 
mais la peur de l’autre. La vieille France maurassienne et 
pré fascisante a repris du service.