Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 22:32

Le 11 août 2009, Mehmet Comut , militant du TKP-ML, Parti communiste marxiste-léniniste de Turquie, attendait impatiemment un courrier de l’OFPRA concernant sa demande de droit d’asile au titre de réfugié politique. La missive, déposée sur le comptoir de l’épicerie turque située au-dessous de son logement, contenait malheureusement une notification de refus. Et quelques minutes après le passage du facteur, un contrôle inopiné était effectué dans l’épicerie. Les agents administratifs de l’URSSAF relèvent les identités de tous les présents et prennent rapidement connaissance du contenu de la lettre de l’OFPRA. S’ensuit un coup de fil à la police de l’air et des frontières, et Mehmet Comut est arrêté quelques minutes plus tard et placé en garde à vue.

Suite à cela, le Tribunal Correctionnel de Mulhouse a condamné vendredi dernier Mme Sona CELEBI à 1 mois de prison avec sursis et 5 ans de mise à l’épreuve, pour « avoir facilité, par aide directe ou indirecte, le séjour irrégulier sur le territoire national » et pour « travail dissimulé » de M. Mehmet COMÜT.

Eric Besson avait pourtant promis qu'il n'y aurait jamais de poursuites pour délit de solidarité. Une fois de plus, des paroles en l’air.

Depuis M. COMÜT a obtenu un titre de séjour provisoire, et est domicilié chez la famille CELEBI, ce qui montre bien que les services préfectoraux ne le considéraient nullement en situation irrégulière du point de vue de son hébergement.

Cette condamnation vient au moment où Mr Besson « invite » la population au débat sur l’identité nationale. Un jugement qui ne correspond pas aux fondamentaux de la République estime le comité de soutien à Sona Celebi et Mehmet Comüt.

Partager cet article
Repost0

commentaires