Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 23:37

En mars 1941, le Maréchal Pétain, chef du gouvernement de Vichy avait créé un commissariat général aux questions juives et nommé Xavier Vallat à sa tête. En quelques mois, ce commissaire aux questions juives va faire preuve de zèle et édicte une cinquantaine de lois et décrets raciaux. Ce bon soldat de Vichy sera débarqué par les allemands au printemps 1942 et cèdera sa place à Darquier de Pellepoix, un collaborateur fanatique. Pour eux, le « bon français » est tout à la fois, patriote, catholique, père de famille et français de souche. Pucheu ministre de l’intérieur à cette époque désignera les otages français du camp de Chateaubriand fusillés par les Allemands en octobre 1941. A ceux qui lui reprocheront d'avoir choisi les noms à la place des Allemands, il répondra que souhaitant éviter la mort de "bons Français", il avait préféré désigner des militants communistes.

 

Aujourd’hui, c’est Besson le ministre de l’immigration qui parle de "bons français". Il vient de déclarer sans équivoque « si mon ministère peut être une machine à fabriquer de bons Français, je serai très heureux. » et cela au moment où a commencé à l’assemblée nationale le débat sur l'examen du projet de loi "Immigration, intégration et nationalité". Ce texte reprend les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy à Grenoble, où le chef de l'État avait lié immigration et délinquance. Il élargit la liste des motifs de déchéance de nationalité pour les Français récemment naturalisés et comporte des mesures relatives aux campements illicites et qui visent à faciliter l'expulsion de ressortissants de l'Union européenne, comme les Roms.

 

« L’immigration choisie », avait dit Sarkozy. « Une fabrique à bons Français », a traduit Éric Besson. Ils font honte à la France des droits de l’homme. Haro sur cette « loi de la honte ».

 

Partager cet article
Repost0

commentaires