Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 22:26

 

Ce matin, le ministre du travail a annoncé l'augmentation du SMIC qui sera appliquée au 1er janvier 2013. Elle sera de 0,3%, ce qui correspond à la stricte augmentation légale, sans coup de pouce. Pour un salarié au SMIC travaillant 35 heures, ce qui n'est pas donné à tout le monde, cela fera une augmentation inférieure à 5 euros par mois.

 

Les smicards en espéraient davantage, malheureusement, ce gouvernement ne peut pas satisfaire tout le monde. Souvenez-vous qu'il y a peu, un groupuscule d'entrepreneurs de start-up s'étant baptisé les « pigeons » protestaient contre les mesures envisagées par le gouvernement. Ce dernier allait imposer les revenus que ces messieurs tirent de leurs capitaux au même taux que ceux du travail. Le créateur d’une start-up revendant rapidement son entreprise avec profit allait voir sa plus-value taxée à 43 % plus 15 % de cotisations sociales, au lieu de 30 % jusqu’à présent. Il n'en a rien été puisque en quatre jours le gouvernement allait reculer face aux protestations de ces vautours. C'est bien ainsi qu'on devrait les nommer. La semaine dernière, une start-up lancée le mardi s’est fait racheter le jeudi pour pas moins de 134 millions d’euros. (voir article Huma) 

 

Si M Ayrault a trouvé minable l'exil de Depardieu, on peut taxer de minable l'augmentation attribuée au SMIC par son gouvernement.

 

Le Front de gauche et son candidat proposaient un SMIC à 1700 € brut, malheureusement ce n'est pas lui qui été élu; et avec Hollande, le SMIC demeure pour l'instant un salaire de misère. Le changement, ce n'est pas maintenant.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jco - dans Notes Crise
commenter cet article

commentaires