Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 18:20

 

La saison prochaine, des règles de fair-play financier (initiative chère à Michel Platini) doivent être mises en place qui imposeront aux clubs européens de rééquilibrer leurs finances rapidement, sous peine de sanctions allant de l’amende à l’exclusion des compétitions organisées par l’UEFA.

 

Il est certainement grand temps. En Espagne le Real Madrid était endetté en 2011 à hauteur de 590 millions d’euros et le FC Barcelone pour 578 millions ; en Italie la Juventus de Turin, l’Inter Milan et le Milan AC cumulent à eux trois 252 millions d’euros de pertes ;  en Angleterre 17 des 20 clubs de première division sont dans le rouge, notamment Manchester United avec 380 millions d’euros de dettes. En France, le PSG fait presque figure d’amateur avec un déficit estimé pour la saison 2011-2012 à 100 millions d’euros !

 

Cela n'a pas empêché cette semaine le Paris Saint-Germain de poursuivre sa campagne de recrutement et de garantir à la star suédoise Ibrahimovic un salaire de 14 millions annuels  net d’impôts; cela signifierait que c’est probablement le club qui paiera les impôts du joueur pour que la somme qu’il touche à la sortie corresponde bien à 14 millions. Cotisations sociales et impôt sur le revenu à la charge du PSG, l’attaquant suédois coûterait aux environs de 80 millions d’euros par an au club de la capitale. Avec son déficit actuel, cela signifie que le club de la capitale va devoir renflouer les caisses. Et il faudra en vendre des produits dérivés pour compenser un nouveau poids de 80 millions par an … sans compter le coût des autres vedettes recrutées.

 

Il y a de quoi s'indigner de voir de telles sommes en jeu pour ce qui ne devrait rester que du sport, quand bien même pour certains c'est leur métier. Mais peut-être bien que pour les clubs professionnels, ça pourrait se terminer plus vite qu'on ne le croit, comme pour la bulle des subprimes ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires