Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 22:59

On entend beaucoup Sarkozy il s’exprime très souvent mais en situation de monologue. Même pas de conférences de presse contrairement à une promesse du candidat Sarkozy, il préfère bien évidemment de dociles présentateurs de journaux télévisés qui  manquent sérieusement de répondant au point de laisser dire des énormités sans réagir.

La semaine dernière lors de son monologue télévisé, Nicolas Sarkozy a notamment tenu les propos suivants : « Il n’y a plus de paradis fiscaux » ; « Les paradis fiscaux, le secret bancaire, c’est terminé ».

Terminé, ah bon ? Il n’y avait bien que Laurence Ferrari et David Pujadas pour croire cela puisque aucun des deux n’a contesté les propos. Et si la liste des paradis fiscaux établie par le G20 fond à vue d’œil, c’est parce qu’il suffit aux pays concernés de conclure des conventions avec une douzaine d’États pour en sortir. C’est ainsi que Monaco vient d’annoncer être en mesure d’intégrer la liste blanche de l’OCDE grâce à la signature de douze accords d’échange d’informations fiscales avec des pays comme Andorre, l’Autriche, les Bahamas, le Liechtenstein, le Qatar, Samoa, Saint-Marin, le Luxembourg… Que des paradis fiscaux !

Et si c’était terminé comme le prétend Nicolas Sarkozy, pourquoi le vice-président de la Fédération bancaire française a t’il déclaré aujourd’hui, à l’issue d’une réunion avec justement Nicolas Sarkozy, que « les banques françaises ont pris la décision d’engager la fermeture de leurs filiales et de leurs succursales dans les paradis fiscaux qui resteront sur la liste dite grise de l’OCDE en mars 2010» «A partir de cette date, nous aurons engagé la fin de nos opérations via des filiales et des succursales dans ces paradis fiscaux», a-t-il précisé «C’est une décision qui a été prise par l’ensemble des banques françaises et qui montre bien que, de ce point de vue, les choses changent et changent vite»

Vite ? En tout cas, pas aussi vite qu’a voulu le faire croire Nicolas Sarkozy qui veut nous enfumer. Quoi qu’il dise, sa politique est toujours soumise à la dictature des marchés financiers, et les paradis fiscaux, c'est pas terminé.


Partager cet article
Repost0

commentaires

F

Il parait que Paribas a promis de fermer en 2010 ses six filiales qui figurent dans des paradis fiscaux de la liste grise.
Mais selon une revue subversive qui se dénomme "Alternatives économiques", BNP Paribas possédait 189 filiales dans des paradis fiscaux. Six qui vont fermer, ça en fait 183 qui restent. Moraliser le
capitalisme qu'il disait Sarkozy, faudrait pas nous prendre pour des cons non plus.


Répondre
J

Ce n'est certainement pas demain la veille de la disparition des paradis fiscaux. Tant que le capitalisme n'aura pas été éradiqué, les paradis fiscaux demeureront.