Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 11:24

Vendredi dernier, dans la matinale de France-Inter, une mère de famille interrogeait Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, de Tourisme et des Services et de la Consommation, sur ce qu’a prévu le gouvernement pour la garde des enfants dont les parents vont travailler le dimanche.

 

« Nous avons légiféré pour permettre l’émergence de crèches d’entreprises par exemple. C’est à dire la possibilité de pouvoir sur les lieux de travail emmener ses enfants et de bénéficier d’une crèche comme on peut en bénéficier dans d’autres lieux. Ça c’est très important. Sur les zones exceptionnelles  de densité commerciale, cela pourrait, cela pourra rendre de grands services. »

 

A noter déjà, le « cela pourrait » car bien entendu, faut-il que ces crèches existent. Et le présentateur d’ajouter « Sauf que les crèches municipales sont fermées le dimanche ».

 

Et Novelli de répondre avec aplomb « Les crèches municipales ?  Mais je parlais là des crèches d’entreprise, ça me semble être là une réponse tout à fait adaptée ».

 

Adaptée à quoi, à la vie de famille ? Novelli imagine que ces grandes enseignes qui ont fait le lobbying auprès du gouvernement, pour obtenir cette autorisation d’ouverture dominicale, vont se mettre à réaliser des crèches d’entreprises ? Faudrait-il déjà qu'elles respectent les droits les plus élémentaires des salariés.

 

Comme le dit un journaliste de l’Humanité, c’est plus fort que Marie-Antoinette qui conseillait aux pauvres privés de pain de manger de la brioche …

 

Elle était morte guillotinée …

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Cela va entraîner le travail du personnel des crèches, puéricultrices, cusisine, puis ensuite le personnel d'entretien des locaux etc.Et voilà comment ils vont finir par banaliser le travail du dimanche.
Répondre
J

Mais sur la base du volontariat. C'est ironique. On se dirige vers le Moyen-Age.