Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 19:38

Voilà un sujet que le gouvernement a bien pris garde de ne pas soulever avant les élections européennes. Mais sitôt l’échéance passée, François Fillon et Brice Hortefeux ont évoqué un possible relèvement de l'âge légal de départ à la retraite.

 

Le ministre du Travail a présenté le relèvement de l'âge de la retraite parmi les «pistes» du prochain débat sur les retraites l'an prochain. «Comme on sait que si on ne fait rien on va dans le mur, il n'y pas aujourd'hui à ma connaissance 36 solutions, il y en a trois : diminuer les pensions -est ce que vous sentez aujourd'hui dans le pays les gens prêts à cela ?- augmenter la durée de cotisation, reporter l'âge de départ à la retraite comme l'ont fait les Allemands sur une trentaine d'années jusqu'à 67 ans», a expliqué Brice  Hortefeux.

        

Le Premier ministre François Fillon a estimé que repousser l'âge légal de la retraite «n'était pas une question taboue» et que le sujet «méritait un débat national». Le 15 mai, François Fillon avait déjà évoqué son «rêve» de «voir la gauche et la droite, les syndicats et le patronat, se rassembler ensemble par exemple pour décider d'une réforme des régimes de retraite portant à 67 ans l'âge de la retraite», ajoutant cependant: «Je ne dis pas que mon souhait, c'est de la porter à 67 ans. Mon souhait, c'est que nous soyons capables de conduire ensemble des réformes absolument stratégiques».

 

Voilà bien une tare de plus du système capitaliste. Ce gouvernement libéral au service du Medef, en fidèle représentant du capitalisme, veut faire travailler les salariés jusqu’à 67ans alors que chaque jour 3000 salariés qui ne demandent qu’à travailler sont mis au chômage.

 

Non décidément, cette société ne tourne pas rond et c’est bien le capitalisme qui en est responsable. Plutôt que de chercher toujours le profit maximum en délocalisant,  il faudrait envisager l’augmentation des ressources par le développement de l’emploi et la contribution des revenus financiers.

 

Mais pour cela, il faudra être plus nombreux à s’opposer à la politique menée au plus haut sommet de l’état. Sinon, qu’allons nous léguer à nos enfants ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
pour travailler jusqu'à 67 ans, encore faudrait-il en avoir un de travail. au rythme où ferment les usines, ce sont les assedics qui paieront un peu plus longtemps jusqu'à 67 ans l'âge légal de nos futures retraites.
Répondre
J

Ne pas oublier que les ASSEDIC, ce sont également nos cotisations.