Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 23:52

Deux enfants, de 6 et 10 ans, ont été arrêtés en début de semaine par la police à la sortie de l’école. L’affaire a provoqué un tollé parmi les parents d’élèves de Floirac (Gironde), à juste raison.


Hicham et son camarade s’en souviendront longtemps. Il aura fallu deux voitures et six policiers pour procéder à l’interpellation de deux jeunes élèves de l’école élémentaire Louis Aragon, à Floirac, en Gironde.


Suspectés à tort d’avoir dérobé un vélo, les forces de l’ordre ont choisi d’emmener les deux enfants au commissariat de Cenon afin de les interroger. Choquée, la mère n’en revient toujours pas : "il y avait d’autres façons pour vérifier si le vélo était le sien ou pas".


Ces enfants ont été depuis innocentés, mais il n’y a pas eu la même « publicité » pour les disculper, et les ragots malsains vont bon train dans notre pays sécuritaire. L’autre matin chez le marchand de journaux, ça y allait bon train entre la patronne et des clients sur ce sujet, avec des mesures radicales sur les parents incapables d’élever leurs enfants et qu’il faudrait arrêter à la place de leurs mômes etc.


Mais au-delà du comportement inacceptable de ces flics, il y a les réactions de tous ces « cons » qui ne se posent aucune question et prennent pour argent comptant tout ce que leur balancent les médias à la solde du pouvoir sarkozyste. L'air devient de plus en plus irrespirable.


 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
"LES CONS SONT LA MAJORITEC'EST BIEN FORCEQU'ILS GAGNENT"L F CELINE
Répondre
J

Comme le chantait Brassens :

Le temps ne fait rien à l'affaire
Quand on est con, on est con
Qu'on ait vingt ans, qu'on soit grand-père
Quand on est con, on est con