Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 07:16

Denise Hamouri est la mère du jeune Franco-Palestinien Salah Hamouri, emprisonné illégalement en Israël. Elle est l’invitée cette semaine du journal l’Humanité. Je reprendrai chaque jour son témoignage, car il faut faire connaître la situation de ce jeune Franco-Palestinien oublié par les autorités françaises et les médias.

Quel joli nom : humanité !

On comprendra que je tienne aujourd’hui, et en tout premier lieu, à remercier, en mon nom mais aussi au nom de toute ma famille et de Salah qui est informé de tout, le journal l’Humanité dans son ensemble. Nous remercions ses reporters, en particulier Pierre Barbancey, et son directeur, Patrick Le Hyaric, qui m’a fait l’honneur et l’infini plaisir de m’inviter à la dernière Fête de l’Humanité où je l’ai rencontré et où il m’a donné la chance de parler sur la scène centrale le dimanche après-midi.


Merci Patrick, permettez-moi de vous appeler par votre prénom ! Je sais tout ce que vous faites pour mon fils qui n’a qu’une hâte au sortir de son calvaire : venir lui aussi à la Fête remercier toutes celles et tous ceux qui le soutiennent ! Merci pour ce que vous réalisez, avec ce journal qui porte si bien son nom, pour les prisonniers palestiniens, pour Marwan Barghouti, mais aussi pour votre engagement pour la cause palestinienne. Mes voeux sincères et mon soutien vous accompagnent dans vos entreprises. Mes remerciements s’adressent également à toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés, venant de tous les horizons, pour Salah et qui depuis le début ne lâchent pas prise et multiplient les initiatives. Je pense ici au Comité national de soutien à Salah Hamouri, qui mène un combat obstiné que je tiens à saluer. Quel réconfort pour notre famille que de recevoir, jour après jour, des courriels qui m’annoncent telle ou telle initiative. Par exemple l’envoi de cartes postales anniversaire à Salah où, en prison, il aura vingt-quatre ans le 25 avril prochain. Par exemple encore, dans mon « pays » de Bourg-en-Bresse où ce sont 600 personnes de cette ville, de toutes les couleurs politiques, qui se sont déjà regroupées pour Salah.


Ce soutien qui fait chaud au coeur est plus nécessaire que jamais. Car aujourd’hui, en plus de l’attitude tiède et souvent méprisante des autorités françaises, c’est maintenant en Israël la droite extrême qui domine. Ses volontés ne font aucun doute quant à la Palestine et la paix. Ils ne veulent ni de l’une ni de l’autre. Le rabbin Yossef Ovadia, du parti Shass, est dans ce mouvement, il coule des jours heureux. Mon fils ne lui a rien fait tandis que lui a pu dire, sans que cela ne lui soit reproché, que « les Arabes étaient des vipères qu’il fallait exterminer à coups de missiles ». Ce combat qui passe par un incontournable : briser le mur du silence, un mur de plus, qui entoure le sort de mon fils. Ce mur est comme sa seconde prison.


Ensemble nous le ferons tomber ! J’ai confiance. Et j’en suis sûre : Salah viendra vous remercier en personne à la prochaine Fête de l’Huma !

Précédent témoignage 

Partager cet article
Repost0

commentaires