Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 18:19

La décision de fermeture de la résidence pour personnes âgées « Les Nymphéas » fait débat, notamment parmi les familles des résidents.


Quelles que soient les raisons qui ont amené Madame le Maire (PS) à prendre cette décision de fermeture, il n'est pas normal qu'elle n'accède pas à la demande des familles de résidents pour qu’ait lieu un "dialogue public" sur le sujet, dans la plus grande transparence.


D’ailleurs, pour les élections municipales de 2007, l’équipe de « Solidarité capitale » ne s’était-elle pas engagée dans ce sens ?

« Faire une ville solidaire et citoyenne, cela passe inéluctablement par de nouvelles pratiques démocratiques … Nous estimons que la relation avec nos concitoyens doit aussi s’envisager de manière simple, directe, démocratique . » Dans le cas présent, les actes ne confirment pas.


A l’heure où l’on cherche à privilégier le maintien des personnes âgées à domicile le plus longtemps possible, cette structure était un palliatif entre le domicile et la maison de retraite. Ces personnes demeuraient dans leur environnement habituel, avec un lien intergénérationnel fort avec le centre socio-culturel du quartier notamment.


Par ailleurs, le programme de « Solidarité capitale » parlait de mise à l’étude « d’établissement d’accueil temporaire pour personnes âgées », ainsi que de « développer le principe d’immeubles d’entraide intergénérationnelle ». La fermeture des Nymphéas ne va-t-elle pas à contre-sens de  ce programme ?


Probablement y a-t-il lieu d’examiner les solutions pour remédier au déficit actuel, mais un dialogue avec toutes les parties concernées n'est-il pas prioritaire avant toute décision définitive.





Partager cet article
Repost0

commentaires