Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 18:19

La crise financière, une « déviation de l'économie de marché, d'un capitalisme qui, au lieu d'être tourné vers la production, s'est orienté vers la spéculation ». Cette financiarisation, Sarkozy ne peut faire mine de la découvrir. C'est dans la nature même du système capitaliste, faire fructifier toujours plus son capital. C'est ce que font les traders et banquiers qui ont spéculé sur les subprimes. C'est ce que font les amis de Sarko, les Lagardère, Bolloré, Bouygues et consorts.

 

C'est quand même les gens de son camp qui s'en sont mis plein les poches, qui se sont enrichis. Quand tout va bien, on privatise les profits pour les actionnaires capitalistes, et quand ça va mal, on socialise, c'est l'état qui doit venir à la rescousse. Mais qui va trinquer, une fois de plus les gens modestes, les salariés, les retraités ... 

D'ailleurs,  « Dire la vérité aux Français, c'est leur dire que la crise actuelle aura des conséquences dans les mois qui viennent sur la croissance, sur le chômage, sur le pouvoir d'achat », a-t-il asséné. Il a estimé que la crise « appelle à accélérer le rythme des réformes et non à le ralentir ».

 

La croissance, elle était déjà à l'arrêt malgré les dénégations de Lagarde. Il y a 6 mois, elle l'annonçait encore à plus de 2%, il y a peu de temps elle bravait encore en disant que nous n'étions pas en récession, « car la récession, c'est quand il y a deux trimestres consécutifs en négatif, et ce n'est pas le cas », eh bien à présent, les chiffres officiels confirment cette récession.

 

Le pouvoir d'achat, les français en ont déjà  subi les conséquences avec les promesses non tenues du candidat Sarkozy, alors quand il annonce que cette crise va avoir des conséquences sur leur pouvoir d'achat, on doit craindre que le nombre de travailleurs pauvres s'amplifie encore.

 

Même chose pour le chômage, dont on sait par quel tripatouillage les chiffres diminuaient. Là aussi les derniers chiffres ne sont pas bons, et la situation ne va pas aller en s'arrangeant. Dernier exemple, les suppressions d'emplois chez Renault alors que les bénéfices augmentent, de même que les versements aux actionnaires qui ont touché 55,4 millions de dividendes en 2005, 716 millions en 2006, 900 millions en 2007, et pour 2008, 1039 millions d’euros sont prévus.

 

Sarkozy a confirmé le lancement d'une deuxième étape de la réforme de l'Etat, de celles des collectivités locales et de la taxe professionnelle, tout comme la suppression de « 30.600 emplois publics » en 2009.

 
Sarkozy n'est que le digne représentant du système capitaliste. Il peut jouer la comédie, ses amis n'ont rien à craindre, mais n'attendons de rien de lui. 

 


Merci à Placide pour le dessin

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires