Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 22:51

Le film « Entre les murs » du réalisateur Laurent Cantet vient d’obtenir la Palme d’or au festival de Cannes. On devra patienter pour voir ce film  puisqu’il sort le 15 octobre, avec une avant-première prévue à Niort, ville qui a bercé son enfance. Ses films « Ressources humaines » et « L’emploi du temps » avaient été diffusés au cinéma de la scène nationale du Moulin du Roc et suivis d’un débat. En sera t’il de même ? Les Niortais fidèles du ciné du CAC (Centre d’Action Culturel), comme on dit couramment, ne peuvent que le souhaiter.

En attendant la sortie du film, les élèves-acteurs sont rentrés aujourd’hui en héros dans leur collège. "C'est un établissement mélangé, avec des classes sociales mélangées, des origines mélangées et ça donne quelque chose qui fonctionne pas mal", a expliqué le principal du collège. Et les Esmeralda, Louise, Souleymane, Cherif, Wei, Justine, Khumba, Henriette, Rabah etc. véritables élèves du collège, ont fait œuvre de comédiens. L'objectif du film était de "montrer le quotidien d'un établissement scolaire", avec "ses moments difficiles et ses moments merveilleux" disait Laurent Cantet. Les louanges n’auront pas manqué à l’adresse de ce film.

Et bien entendu, ceux qui actuellement prennent les mesures qui vont contribuer à une dégradation du service public de l’éducation nationale n’ont pas été les derniers à se réjouir, comme pour faire oublier que leurs décisions empêcheront peut-être des projets similaires à l’avenir.

C’est Darcos qui voit dans ce film « un très bel hommage aux enseignants et à leurs conditions de travail parfois difficiles ». Nicolas Sarkozy s'est quant à lui réjoui de l'attribution de la Palme d'or, saluant le « tact » et la « finesse » du réalisateur Laurent Cantet. Celui-ci « montre les difficultés de l'école dans la France d'aujourd'hui mais aussi les efforts, les espoirs et les réussites des professeurs dont l'engagement au service des élèves forme la trame du film », écrit le chef de l'État dans un communiqué exprimant sa « joie » et sa «satisfaction ».

Eh bien alors, pourquoi ne pas les écouter ces professeurs qui se battent justement pour que ne soient pas supprimer les 11200  postes et qui demandent d’accentuer le nombre de surveillants ? Chiche ?

Partager cet article
Repost0

commentaires