Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 21:31

Poème transmis par un lecteur de l'Humanité et publié dans la tribune libre de ce même journal le 3 mai. Connaissant l'auteur qui est niortais, je me permets de le reprendre dans mon blog, car ce texte doit tous nous interpeller. Au rythme où vont les choses, quelle société allons nous léguer à nos descendants ?

Vous auriez pu, vous auriez dû
raboter la misère
fertiliser les terres obscures
rendre partout l’eau bonne à boire
faire la barbe au vent d’hiver
et partager le soleil
Vous auriez pu, vous auriez dû
donner des lettres au nouveau-né
laisser éclore les fleurs intimes
Qu’avez-vous fait hommes de pouvoir
pour mettre ainsi notre pays
et la Terre sur le reculoir ?
Vous trafiquez le bleu de la planète
vous rendez folles les saisons
Les hivers tuent et les étés assassinent
L’arbre de la liberté est devenu gibet
Hors de vos coteries dans vos îles dorées
vous n’enfantez que des déserts
jusque dans la tête des hommes
Dans vos habits de l’an deux mille
Vous calculez comme vos pères
disparus il y a plus de deux cents ans
Le temps des journaliers est revenu
Les gosses de quatorze ans sont immolés
sur les autels à courtes vues
Vous machinez un grand dessein
vous qui n’êtes que des nains
Vous auriez pu, vous auriez
dû entendre
la complainte des pauvres
celle des anciens, celle des nouveaux
celle qui monte dans la nuit
parce que le jour ils n’osent pas
Un jour viendra, je le pressens
La glaise de l’homme tremblera
Et des volcans que vous pensiez avoir éteints
jailliront de nouveaux jardins

René Cailletaud

Partager cet article
Repost0

commentaires