Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 17:00

« La prochaine fois, c’est la porte. Il n’y aura pas de nouvel exemple sans sanction, et celui qui manque à la solidarité gouvernementale devra sortir ». Pas content le président.

Un couac, il vient de s’en produire un nouveau avec Nadine Morano secrétaire d’état à la famille à propos de la réforme des allocations familiales. A l’issue du conseil des ministres, cette sarkozyste de choc, hostile à cette réforme, a demandé expressément à Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement, de dire aux journalistes que «rien n'était prévu en la matière», alors même que le décret était sur le bureau de la ministre… Si ce n’est pas un couac ?

Elle n’est pas à une contradiction près, car depuis elle se fait l’ardente défenseuse de la mesure qui n’était pas prévue !!! Que ce soit au journal de France 2 hier soir ou à celui de France Inter aujourd’hui, quand il lui est demandé à plusieurs reprises si la décision du gouvernement va entraîner une baisse des allocations, Nadine Morano s’évertue à affirmer le contraire. «Non, le gouvernement ne souhaite pas diminuer les allocations familiales». « On rééquilibre en donnant un peu moins » demande le présentateur du journal ? «…en donnant plus, coupe Nadine Morano, car à l’âge de 14 ans, on donnera 60 euros alors qu’on ne les donnait qu’à l’âge de 16 ans ». Mais exit les 34 euros donnés à partir de 11 ans. Cela concerne pourtant 4,5 millions de familles. Economie chiffrée : 138 millions d’euros par an.

Sacré numéro d’équilibriste de la part de Morano, plutôt sacré numéro de mauvaise foi, comme son ami Sarko avec le pouvoir d'achat entre autres.

Mais puisqu’au prochain couac, c’était la porte, eh bien chiche Sarkozy ?

Partager cet article
Repost0

commentaires