Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 23:04
Ce n'est pas le manque d'actualités qui fait que mon blog est resté muet, mais seulement une absence de quelques jours. Et pendant ce temps, les annonces du gouvernement Sarko se sont poursuivies dans une belle Sarkophonie, pardon cacophonie, mais n'est-ce pas la même chose ?

Difficile de savoir combien de chapeaux devra avaler Martin Hirsch avant de se rendre compte que le gouvernement auquel il participe juge trop coûteuse sa mesure concernant le RSA (revenu de solidarité active) estimée entre 1,5 et 3 milliards d'euros alors que ce même gouvernement ne s'est pas posé la question du coût du bouclier fiscal qui lui se monte à 15 milliards d'euros.

Jolie pagaille concernant le texte sur les OGM. Ne va t'on pas vers un reniement des engagements pris lors du Grenelle de l'environnement. En attendant,
Nathalie Kosciusko-Morizet est  entrée en disgrâce et privée de voyage au Japon !


Concernant la suppression de la carte réduction SNCF famille nombreuse, on a entendu le tout et son contraire parmi les membres du même gouvernement. Cela a engendré un tel tollé que l'Etat vient d'y renoncer. De là à faire passer Sarko comme le sauveur de la carte réduction famille nombreuse comme l'ont fait certaines radios ou chaînes télés, c'est oublier un peu vite que cela faisait partie de ses mesures chocs d'économie, au même titre que d'autres à venir.

Il ne faut pas oublier le plan de rigueur, pardon, de réformes qui engendre là aussi les annonces les plus diverses. 5 milliards, 7 milliards, 10 milliards ?  Toujours est-il que ce seront les actions sociales qui seront touchées en premier. L'accès au logement social restreint, de nouvelles contraintes sur les dépenses de santé,  moins de services publics, moins de moyens pour l'école ...

Saurons nous nous opposer à cette dérive insupportable ou préférons nous rester spectateurs ?
Partager cet article
Repost0

commentaires