Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 23:23
J'évoquais dans un article précédent le cas des salariés de Lenoir et Mernier dans les Ardennes, victimes d'un "patron-voyou".  Dernièrement, c'est l'entreprise de jouets Smoby qui plombée par une dette de 277 millions d'euros a été placée en redressement judiciaire et rachetée en partie par un groupe allemand avec à la clé plus de 400 suppressions d'emplois. L'ex PDG avait quant à lui prévu sa reconversion en achetant à Hong Kong la société de jouets Bao Ltd. Avec quel argent ?  Toujours est-il qu'il a été mis en examen pour abus de biens sociaux, soupçonné d'avoir détourné plusieurs millions d'euros de l'entreprise Smoby, via des sociétés écrans basées à l'étranger. Encore un "patron voyou", un de plus me direz-vous.

La morale du capitalisme ??? On voit ce qu'il en est. Pour rappel, les propos que tenaient le candidat Sarkozy sur ce sujet :
"Voyez comment la contestation de tous les repères éthiques, de toutes les valeurs morales, a contribué à affaiblir la morale du capitalisme, comment elle a préparé le terrain au capitalisme sans éthique et sans scrupule, des parachutes en or, des retraite chapeau et des patrons voyous". Il apparaît clairement que les valeurs morales et les repères éthiques sont mis à mal par le capitalisme lui-même.  Et  ce n'est pas la dépénalisation du droit des affaires voulue par Sarkozy qui va moraliser le capitalisme bien au contraire. En effet, les poursuites pénales seront interdites lorsque des sanctions financières auront déjà été prises par une juridiction administrative ou civile à l’encontre d’un dirigeant d’entreprise indélicat. Il a également évoqué un racourcissement du délai de prescription du délit d’abus de biens sociaux.

Ce président se montre très compréhensif avec les « patrons-voyous »,  une vision de la Justice qui rompt avec le principe républicain d’égalité devant la loi. C'est sa façon de moraliser le capitalisme.


Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Saint-Quentin en Picardie

Pour exprimer leur colére , ils ont sorti leur banderole . Les parents de Ludivine, 9 ans , handicapée , se battent pour leur fille ait un fauteuil roulant adapté à son lourd handicap ..

Rue Jacques Lescot à Saint-Quentin.La maison de Ludivine 9 ans .Sur la facade flotte au vent du printemps , depuis hier , une banderole blanche , celle d'un combat . Et cette histoire en resterais la !Mais le probléme est que ce papa a du cesser son travail suite au handicap de sa fille . > En 2002 , cette famille Saint-Quentinoise est frappée par l'annonce de la maladie de Ludivine .Elle est atteinte d'une maladie mystérieuse sous forme visuel de micros abcés au cerveau et insuffisance de défences immunitaire .Conséquence , aujourd'hui , elle est totalement paralysée des menbres et ne parle plus suite à suite trés grave rechute brutale en avril 2007.

C'était une bonne vivante , elle marchait , courait , adorait jouer au foot , faire de la moto , aller à la péche etc... raconte la maman en lui essuyant le visage .Une écharpe d'une équipe de L'OM installée au-dessus du lit médicalisé de Ludivine en atteste .Désomais , Ludivine qui voulait étre une écoliére comme tout le monde , ne communique uniquement par clin d'oeil ou rale . C'EST UN COUP TRES DUR !!! poursuit sa mére .Ce qu'elle n'accepte pas aujourd'hui est que l'on lui refuse un fauteuil roulant CONFORT adapté vraiment à son handicap .La maison départementale des personnes handicapées nous le refuse !!!Ils nous proposent un fauteuil simple avec coque , mais j'en veux pas de ce fauteuil répond la maman .Il n'est pas adapté à ma fille poursuit le pére .

Un refus catégorique nourri par l'incompréhension totale .
Répondre