Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 07:46
Pineau-Valencienne, le père. Un nom que les moins jeunes connaissent bien. Il fut l'ancien numéro 2 du patronat français. Carrière au sein du groupe franco-belge Empain-Schneider qu'il rejoint en 1958, puis après un passage chez Rhône-Poulenc, il retourne chez Schneider en 1981. C’est l’homme de la faillite retentissante de Creusot-Loire (filiale de Schneider) en 1984, avec près de 30.000 salariés touchés. En 1994, Pineau-Valencienne est inculpé par la justice belge de faux et usage de faux et d'escroquerie pour des irrégularités présumées dans la gestion de deux filiales belges du groupe.

Pineau-Valencienne, la fille. Elle vient d’être condamnée avec son compagnon par le tribunal correctionnel de Nanterre à huit mois de prison avec sursis et 25.000 euros d'amende pour avoir indûment perçu le RMI entre 1999 et 2005 (montant de 40 000€), alors qu’elle a payé pendant plusieurs années l'ISF. La fille de l'ancien PDG a ainsi rempli et signé tous les trois mois entre 1999 et 2005 une déclaration de revenus suffisamment basse pour percevoir un RMI "couple sans ressources avec enfant".  Les avocats de la défense ont d'ores et déjà annoncé leur intention de faire appel du jugement. Faut pas déconner, si maintenant les riches ne peuvent même pas partager l’argent des pauvres !
L'héritière a expliqué qu'elle ne connaissait pas tous les "tenants et les aboutissants "des démarches, et qu’elle était persuadée que ce dossier ne concernait que son compagnon. Le détournement de prestations sociales est estimé à 40.000 euros. Laurence Pineau-Valencienne a déjà remboursé la somme de 14.000 euros au conseil général des Hauts-de-Seine.

Le problème c'est que la fille de l'industriel français, n'est pas tout à fait une précaire... Elle a été assujettie plusieurs fois à l'impôt sur la fortune. Dans le cas présent elle était poursuivie pour complicité. A l'audience, le tribunal a parlé d'un patrimoine immobilier conséquent ainsi que d'un compte bancaire qui a vu circuler 650.000 euros de capitaux entre 1998 et 2005. C'est un reportage de France 3 qui avait soulevé le lièvre, en novembre 2006.

Les conseils généraux ont en charge la gestion du RMI, celui des Hauts-de-Seine avec son illustre président Sarkozy n'avait pas souhaité porter plainte... C'est la CAF qui l'avait fait, d'où le procès du jeudi 24 janvier 2008.

Quand je pense que dernièrement, un jeune homme de 20 ans a été condamné dans les Deux-Sèvres à un an ferme pour le vol de deux tablettes de chocolat ! C’est vrai qu’il était récidiviste et que le projet de loi de lutte contre la récidive voté par les députés de la majorité UMP instaure des peines minimales pour répondre à un engagement du candidat Sarkozy. On voit le résultat, 1an ferme pour deux tablettes de chocolat, huit mois avec sursis pour fausse déclaration ayant permis de percevoir des fonds du RMI.

Rachida Dati peut-être contente de ses peines plancher.
Cela donne deux poids, deux mesures.

Inique !!!!!

Partager cet article
Repost0

commentaires