Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 00:23

En se faisant introniser le 20 décembre chanoine honoraire de l'église romaine de Saint-Jean de Latran, Nicolas Sarkozy a  pris ses distances avec la conception de la "laïcité à la française", incarnée par la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat.  

 

Insistant sur les "racines chrétiennes de la France", il a parlé « de la morale laïque qui risque de se changer en fanatisme ». Il est allé jusqu'à juger de l'intérêt de la République d'avoir « beaucoup d'hommes et de femmes qui croient » et que  « dans la transmission des valeurs et dans l'apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l'instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance ".

 

Sarko envisage-t-il de faire appel à l’intervention des religieux dans les écoles ou universités, ce serait une rupture profonde avec les principes fondamentaux de la laïcité républicaine.  

 

Nicolas Sarkozy a récidivé lors de son séjour en Arabie saoudite, cette fois devant les 150 membres du Conseil consultatif du très rigoriste royaume saoudien. Le discours du chef de l'Etat a même pris des accents de sermon lorsqu'il a évoqué « Dieu transcendant qui est dans la pensée et le coeur de chaque homme », « Dieu qui n'asservit pas l'homme mais qui le libère » ou «Dieu qui est le rempart contre l'orgueil démesuré et la folie des hommes ».  

 

Quant on sait  la condition des femmes et la liberté d’expression dans ces émirats …  

 

En 1958, De Gaulle disait aux évêques, « vous dites que la France est catholique, mais la République est laïque ». Le principe de laïcité est inscrit dans l’article premier de la Constitution.  

 

Nicolas Sarkozy ferait bien d’en tenir compte. C’est d’un président dont la République a besoin, et non pas d’un chanoine.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
"Mais enfin Monseiru Coutant, la loi de la séparation de l'Eglise et de l'Etat date de la IIème République sous Emile Loubet, or moi je suis le président de la VIème République... vous trouvez alors normal que je suives les anciens? Et bien moi je ne trouves pas ça normal! "

Voyons celà du bon côté, la religion a été crée afin de tenter d'expliquer ce qui va mal et essayer aussi de croire en une amélioration par le saint esprit de certaines conditions.
Personellement je suis certain que les salaires augmenterons plus facilement grace à l'intervention divine que grace à notre téléprésident...

(bouhou, je deviens crétin-chrétien)
Répondre