Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 08:09

Au moment où l’exécutif serre la ceinture du plus grand nombre, plus de 4,5 milliards d’euros vont être offerts aux plus fortunés, en remplaçant l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par un impôt sur la fortune immobilière (IFI), et la mise en place de cadeaux sans garantie, comme la progressivité de l’impôt avec le PFU (prélèvement forfaitaire unique) qui coûtera près de 2 milliards à l’État.

 

Le gouvernement refuse de rendre public l’impact des mesures fiscales sur les « 100 Français les plus riches », malgré l’appel signé par cent vingt parlementaires (l’ensemble des communistes et des insoumis, des socialistes, un « constructif »).

 

Pour Bruno Le Maire, ministre de l’Économie : « Il n’est pas question de remettre en cause le secret fiscal ». Ce refus de transparence est significatif. Il n'y a pas que les communistes et les insoumis qui dénoncent cette situation.

 

Selon Oxfam (association de solidarité internationale qui agit sur les causes de la pauvreté et des injustices ), les ménages les plus riches sortent grands gagnants de cette réforme fiscale. Celle-ci dispense les grandes entreprises de contribuer à l’effort collectif. Alors que les entreprises du CAC 40 enregistrent des bénéfices record le Gouvernement fait le choix de baisser l’impôt sur les sociétés. Une mesure fiscale qui devrait coûter entre 15 et 17 milliards d’euros par an à l’Etat français dans un contexte où les recettes de l’impôt sur les sociétés ont déjà baissé de 20 milliards d’euros ces dix dernières années (- 40 %). Le CICE, versé sans conditions aux entreprises, n’a créé que 100 000 emplois pour un coût de 20 milliards d’euros par an. De même, les crédits d’impôt en faveur des entreprises ne cessent d’augmenter et ont été multipliés par deux ces 10 dernières années. Pourtant, aucune mesure de transparence ni de contrôle de leur efficacité n’a été introduite.

 

Pour compenser ce manque à gagner, malheureusement, ce sont les impôts touchant des tranches moins aisées de la société qui continuent d’augmenter, comme la TVA ou la CSG.


Quoi qu'il en dise, Macron est bien le président des riches et sa politique aggrave encore les injustices.


 

Ci-dessous une simulation officielle réalisée par les services de l’état et diffusée publiquement par le gouvernement pour vanter sa réforme de l’impôt de solidarité sur la fortune ( passage de l'ISF à l'IFI ).

 

Toujours plus de cadeaux aux riches, Macron aggrave les injustices
Partager cet article
Repost0

commentaires