Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 22:43

Après une longue phase tactique durant laquelle les intentions étaient secrètement gardées, le gouvernement vient d’annoncer, à quelques jours du 1er tour des législatives, sa feuille de route concernant les réformes sur le droit du travail, et ce, parce que un média a dévoilé un document préparé par la direction générale du travail mais tenu secret.

 

Une piètre stratégie a été démasquée, alors que l'objectif de Macron n’est autre que le démantèlement du Code du travail, un des piliers essentiels de notre modèle social, construit pas à pas depuis des décennies et qui rythme, au bas mot, la vie de millions de salariés.

 

Depuis des semaines, le chef de l’État et son gouvernement affirment qu’ils consulteront les syndicats, en vantant les mérites d’une méthode qui ressemble plus, à ce jour à de l’enfumage qu’à de véritables intentions de négocier.

 

Aujourd’hui encore, aucun texte ne précise les mesures concrètes qui seront avancées.

 

Répéter sans cesse que 50 réunions sont d’ores et déjà programmées avec les syndicats sans, toutefois, préciser que pris séparément chacun bénéficiera en tout et pour tout de 3 réunions de 2 heures sur les 3 thèmes décidés, c’est tout bonnement scandaleux.

 

Dissimuler les véritables objectifs, attendre les résultats des législatives, jouer du nombre de rencontres avec les syndicats puis promulguer par ordonnances une reconfiguration d’un Code du travail aux services du patronat, voilà ce qui pourrait nous attendre.

 

Le gouvernement a beau avancer masqué, cela ne laisse guère de doutes sur les mesures envisagées dans la droite ligne de la loi travail ; mesures qui pourraient se révéler beaucoup plus dangereuses que les intentions affichées : en renforçant principalement le lien de subordination des employeurs, en vidant de sa substance les contrats de travail et en ouvrant la possibilité de pouvoir licencier sans ménagement.


La méthode est donc révélatrice de la nocivité du projet.

 

Une possibilité nous est donnée les 11 et 18 juin d'empêcher la violence en préparation contre le droit du travail. Pour cela, il faut empêcher Macron d'avoir une majorité à l'Assemblée nationale et faire élire le plus grand nombre possible de députés communistes et insoumis qui refuseront de voter les habilitations pour les ordonnances et qui porteront des propositions alternatives et de progrès.

 

Après il ne faudra pas se plaindre.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires