Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 15:39

La chronique d'Audrey Vernon du vendredi 17 mars n'est pas disponible à la réécoute sur le site de France-Inter. On ne la retrouve pas non plus en pod-cast. Serait-elle dérangeante ?

 

Elle parlait du suicide d'un cheminot. Il était âgé de 42 ans, et « s’est jeté sous un train » gare Saint-Lazare à Paris. Le cheminot prénommé Edouard était délégué du personnel Sud-Rail. Il avait par ailleurs un statut de travailleur handicapé lié à des « problèmes psychologiques ». Selon Sud-Rail, ce cheminot aurait subi durant « plusieurs années » des attaques de la part d’ « une direction qui ne supportait pas son engagement syndical ». Selon le syndicat, « un conseil de discipline l’avait condamné à un dernier avertissement avant licenciement, avec 12 jours de mise à pied et à un déplacement disciplinaire pour avoir eu un "regard menaçant" envers son directeur » précise le syndicat.

 

A la suite de la page France-Inter indiquant l'indisponibilité à la réécoute, voir le verbatim de la chronique d'Audrey Vernon censurée par France Inter et reprise sur le site de Sud-Rail.

La page France-Inter

La page France-Inter

Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017

 

Je suis bien embêtée Eric, je pars en tournée, tout à l’heure en train… et la direction de la SNCF fait rien qu’à tuer des cheminots… ça va pas la tête… 
2 la semaine dernière, un accident du travail et un suicide… Bravo, moi je vous le dis tout net, je sais pas conduire les trains alors comme ce soir je dois être à Thionville à 20h30… ce serait bien que vous fassiez un peu gaffe aux gens … Vous savez les gens c’est… Les trucs dont s’occupe la DRH.

Les dirigeants des entreprises publiques en ce moment, ils font pas gaffe aux travailleurs… 

Leur objectif à la SNCF, La Poste ou l’Hopital, c’est plus de faire rouler les trains, envoyer des lettres ou soigner des gens… 

Non leur objectif c’est d’être rentables comme une entreprise privée … moi je les comprends, j’adore l’argent… Et les services c’est pas rentable… C’est un truc de scouts… 

Aider une vieille chinoise à la poste à remplir son recommandé, on a beau retourner le truc dans tous les sens, c’est pas rentable… (quand je dis « le truc », je parle du problème, c’est pas la vieille chinoise qu’on retourne).
Nettoyer un vieux à l’hôpital pour la troisième fois de la journée, c’est pas rentable… permettre aux gens de se déplacer, c’est définitivement pas rentable…

Du coup ils essaient de presser les travailleurs pour voir ce qui sort.. Peut être de l’or !

La semaine dernière un cheminot qui s’appelait Edouard s’est suicidé en se mettant la tête sur les rails. Il avait 42 ans… Il était syndicaliste… et harcelé par sa direction.
Il n’avait plus de poste, allait être muté et sanctionné, il avait fait un truc très grave, il avait « soutenu le regard »

Alors ses chefs messieurs Théboul, Huteau et Dérousseaux (c’est leur noms, pas une contrepèterie) l’ont convoqué en conseil de discipline. 

Je savais pas qu’adulte on pouvait passer en conseil de discipline… 
J’espère qu’on va pas revenir au bonnet d’âne et aux coups de règles sur les doigts

Vous allez me dire peut être qu’il abusait aussi qu’il se battait pour un jet, une piscine à bulle et un salaire de pdg… 
Même pas !! Il se battait juste pour que les temps d’habillage et de déshabillage soient comptés dans le temps de travail… comme les strip teaseuses.

J’étais gare st Lazare assister au rassemblement en hommage à Edouard, là où il travaillait, là où il s’est tué, C’était beau et triste, mercredi dernier, quai numéro un, tout le monde est allé jeter une fleur sur les rails à l’endroit même où il avait posé sa tête. 

Un rayon de soleil a éclairé ce matin gris, des trains sont passés, faisant hurler leurs sifflets… 

Sa fille qui est infirmière en gériatrie a écrit un texte dans lequel elle dit qu’elle avait été heureuse d’avoir un papa si jeune parce qu’elle pensait pouvoir en profiter longtemps. 

Je voudrais dire aux infirmières, aux cheminots et aux postiers… que Je ne sais ni conduire un train, ni faire un garrot, que je suis nulle en vélo… 

C’est vous qui faites tourner le monde… s’il vous plait, continuez… arrêtez de vous suicider…

Partager cet article

Repost 0

commentaires