Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 17:19

Invité de France-Inter jeudi matin, Arnaud Montebourg, soutien du candidat socialiste Benoît Hamon à l'élection présidentielle, a appelé au retrait de la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour permettre à la gauche d'être au second tour.

 

« J'appelle au retrait de la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour nous permettre d'être au deuxième tour », a-t-il dit. « Nous en avons besoin, nous sommes devant le mur de l'Histoire. »

 

Et qu'est-ce qui devrait motiver ce retrait du candidat de la "France insoumise" pour Montebourg ? « Son intelligence, son extrême culture et sa vision de la société française et de ses risques, parce que c'est un homme intelligent et j'ai beaucoup d'estime pour lui. » « Nous avons les moyens, je crois, de convaincre l’un de s’effacer au profit de l’autre dans l’intérêt de la France et de ce que nous pouvons faire ensemble », a-t-il continué, rappelant dans le même temps que Benoît Hamon était « devant [dans les sondages] ».

 

Tenant compte des éléments soulevés par Montebourg, je ne vois qu'une solution, le retrait de Hamon en faveur de Mélenchon.

 

Si c'est pour permettre à la gauche d'être présente au second tour, qui incarne le mieux la gauche si ce n'est J-L Mélenchon. Quand bien même B Hamon se situait du côté des "frondeurs" sans jamais voter pour autant contre le gouvernement, il reste avant tout le candidat du PS. C'est ce parti qui a été à la tête de toutes les régions, qui a été majoritaire dans les deux chambres parlementaires, qui était aux commandes de l’État durant le dernier quinquennat et qui n'a cessé de renier ses engagements et de trahir les électeurs alors qu'il avait les pleins pouvoirs. Ce sont toutes ces périodes passées avec leurs trahisons qui ont contribué à éloigner les électeurs des bureaux de vote ou à les envoyer dans les bras du FN. Aujourd'hui, le rejet du PS est tel que, s'il peut faire partie du rassemblement de la gauche, ce n'est pas autour de lui que se fera ce rassemblement de la gauche. Les pressions des caciques du PS sur Hamon font qu'il a déjà infléchi certaines positions jugées trop clivantes dans son programme.

 

Quant à user comme autre argument que B Hamon serait devant J-L Mélenchon dans les sondages, c'est ridicule. L'écart serait actuellement de 1 point, et on a vu la fiabilité des sondages depuis un certain temps. Le dernier exemple avec les Pays-Bas.

 

Je pose donc la question suivante. Et si c'était B Hamon qui retirait sa candidature au profit de J-L Mélenchon tout en discutant sur une plate-forme commune ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires