Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 17:38

J'ai eu maintes fois l'occasion de rédiger des billets sur la justice de classe à l’œuvre dans notre pays. Que ce soit pour délit de solidarité, que ce soit à l'encontre de syndicalistes, que ce soit à l'encontre de personnes ayant volé de la nourriture pour se nourrir etc.

 

Mais la justice sait aussi être expéditive. Mais, pas pour tout le monde. Ce n'est pas la famille Balkany qui me contredira. Leurs affaires s'accumulent, mais pour l'instant pas la moindre condamnation et ils dirigent toujours la mairie de Levallois, lui comme maire, elle en tant que 1ère adjointe.

 

Mais par contre, la justice n'a pas traîné pour condamner le jeune breton qui a voulu gifler Manuel Valls. En déplacement à Lamballe dans le cadre de la primaire du PS, c'est en sortant de la mairie accompagné de plusieurs personnes, dont Jean-Yves Le Drian, qu'un jeune homme mêlé à un groupe a porté la main au visage de l'ancien premier ministre. Les images diffusées par les médias ne sont pas violentes, moins que le placage qu'a subi le jeune homme par les forces de sécurité.

 

Son avocate a rapporté qu'au départ il voulait interpeller Manuel Valls sur la jeunesse, le 49-3. Mais dans ces cas-là, donner une gifle ne résout pas les problèmes, la preuve avec ce qui a suivi. Même si l'envie de gifler ce gouvernement ne manque pas à beaucoup d'entre nous.

 

Le jeune homme a été placé 24 heures en garde en vue et est passé en jugement sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis auxquels s’ajoutent 105h de travaux d’intérêt général et un euro de dommages et intérêt à Manuel Valls qui s’était constitué partie civile. Cette indemnisation symbolique a été demandée par l'ancien Premier ministre. Le jeune breton a accepté les conditions proposées par le parquet plutôt que d’attendre son procès en détention. D'autres ont fraudé ou détourné des millions, mais sont toujours libres.

 

Tout cela semble bien disproportionné ! Il n'y a pas eu d'incapacité de travail pour Valls. Mais la justice sait se montrer expéditive pour les faibles.

 

Dessin Placide

Dessin de Placide

Dessin de Placide

Partager cet article

Repost 0

commentaires