Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 22:11

Cette semaine, le Groupe automobile PSA a annoncé avoir multiplié par deux son bénéfice net au premier semestre 2016 à 1,21 milliard d'euros. C'est selon le groupe, le fruit d'une amélioration de sa rentabilité. Mais à quel prix pour les salariés ?

 

En octobre 2013, quatre syndicats avaient signé un accord de compétitivité mais pas la CGT ni la CFDT. Qualifié par PSA de "nouveau contrat social", ce texte exigeait des efforts en échange de garanties sur l'emploi : suppression des augmentations générales, baisse du taux de majoration des heures supplémentaires, plus grande flexibilité etc. Dans le même temps, le président du directoire de PSA voyait sa rémunération quasi doublée en 2015, passant de 2,75 millions d'euros en 2014 à 5,24 millions d'euros en 2015 alors que les salariés sont soumis à une modération salariale.

 

Mais c'est bien connu, les capitalistes n'en ont jamais assez. La direction de PSA vient de négocier un nouvel accord qui aggrave le "nouveau contrat social" de 2013. Les salariés n'auront que 0,45% d'augmentation annuelle, soit 5 euros net par mois pour un ouvrier. Cet accord baptisé "NEC" (Nouvel Élan pour la Croissance) vise à "l'augmentation de la marge de flexibilité" pour "mieux répondre aux variations des marchés" selon l'entreprise. Mais « c'est la poursuite du blocage des salaires, des contrats de travail de nuits partielles et des mutations forcées » selon la CGT. C'est pourquoi la CGT ne l'a pas signé puisqu'il aggrave encore le précédent. Bien sûr, Valls voit dans cet accord « l'esprit de la Loi Travail ».

 

« S'il y a des bénéfices, et des bénéfices en hausse, c'est uniquement pour les actionnaires. Ils sont en train de se goinfrer, ils vont se gaver encore de milliards » a réagi Jean-Pierre Mercier, délégué central CGT de PSA après l'annonce du bénéfice record. « Ces résultats c'était un secret de polichinelle au niveau de la direction », assure le syndicaliste. « On est en colère parce que cela ne l'a pas empêchée de vouloir nous imposer dès la rentrée un deuxième accord de compétitivité ».


 

Lors du journal de 13h sur France-Inter, le présentateur communiquait sur le bénéfice record de PSA après une période difficile et livrait la réaction du délégué central CGT de PSA. Mais comme pour tempérer les propos de ce dernier, il concluait le sujet en rappelant que « l'accord prévoit 1000 recrutements en France en CDI ». Comme si ces 1000 emplois positivaient un tel accord ! Mais c'est oublier que PSA en a supprimé 17000 en 3 ans et que 2500 départs en préretraite sont programmés.


 

Chez PSA, c'est toujours plus de flexibilité pour un "Nouvel Élan pour la Croissance" des bénéfices des actionnaires.


 


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires