Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 22:07

Cela fait quelques jours que Michel Rocard est décédé et les hommages n'ont pas manqué pour saluer la mémoire de l'homme politique, de l'homme d'état. Quelle que soit la personne, la mort de tout être humain suscite toujours le respect. Il arrive même qu'au-delà d'idées et d'engagements opposés, une fois mort on trouve toutes les qualités à la personne. Comme le chantait Brassens :

 

« Un' fois qu'ils ont cassé leur pipe
On pardonne à tous ceux qui nous ont offensés
Les morts sont tous des braves types »

 

Soit, mais cela ne doit pas aboutir à louer l'homme politique dont l'orientation s'opposait à celle vers quoi tend la France insoumise. C'est pour cela que je m'interroge quant aux propos de J-L Mélenchon sur Twitter. Ne les ai-je pas compris ? Etaient-ils au 2ème degré, je ne l'ai pas perçu comme ça.

 

J'ai signé pour la France insoumise JLM2017, mais pas pour entendre ces propos

Comme bien d'autres militants communistes, j'ai apporté ma signature pour appuyer la candidature JLM2017 , considérant qu'ayant été notre candidat lors de la présidentielle de 2012, avec le programme l'Humain d'abord qui est la base pour 2017, il avait toute légitimité à porter à nouveau cette candidature. Personnellement, je suis opposé à la mascarade des primaires. Mais je n'ai pas apporté un soutien à la candidature de JLM2017 pour entendre ces propos.

 

J'avais réagi en twittant « La conversion aux marchés, un promoteur du libéralisme, c'est ça le côté éclaireur ? Sa vie est une leçon ? Non merci. »

 

Si je n'ai pas compris, je ne suis pas le seul, une autre réaction allait dans le même sens le lendemain : « Moi, ça me fait peur que vous, Jean-Luc, candidat de la France insoumise, soyez éclairé par Michel Rocard ! » 

 

Et que Manuel Valls et Emmanuel Macron considèrent tous les deux qu'ils sont les enfants du «rocardisme» ne fait qu'ajouter à mon interrogation. Ce n'est pas parce que dans les années 1970, alors qu'il dirigeait le PSU, il n'y avait pas plus révolutionnaire en paroles, que cela l'empêcha de devenir un parfait gestionnaire de la société capitaliste lorsqu'il rejoint Mitterrand comme ministre puis premier ministre. Il contribua activement à la conversion d'une partie de la gauche française à l'économie de marché et au caractère indépassable de l'horizon capitaliste. C'est dit dans le projet socialiste de 1991 adopté lors du congrès de l'Arche. Il entérine beaucoup des idées de cette "deuxième gauche" dont il se revendiquait, après la chute du bloc communiste. C'est ce qu'on appelle aujourd'hui le social-libéralisme ou encore couramment le réformisme. Celui qui prônait l'autogestion se révéla un parfait gestionnaire de la société capitaliste.

 

Je comprends que le décès d'un être humain afflige ses proches. Cependant, en tant que militant engagé depuis 40 ans, je ne me sens pas en deuil. Quant à l'éclaireur, pas plus hier qu'aujourd'hui je ne me sens éclairé par ceux qui n'ont cessé de combattre l'idée du socialisme et du communisme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires