Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 18:41

Si le sujet n'était pas si sérieux, on pourrait en rire; je parle d'un tweet de Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT qui dit toute sa satisfaction de la loi El Khomri. Lorsqu'il parle de mobilisation, il ne craint pas le ridicule. Voir ici mon billet sur la manifestation des réformistes. Mais lorsqu'il parle de la réécriture positive du texte, j'aimerais qu'il m'explique comment on peut considérer comme positif un texte en recul par rapport aux droits actuels.

 

Voir ci-dessous ce qui change et ce qui ne change pas dans ce projet de Loi Travail.

 

Tweet de L. Berger du 14 mars

Tweet de L. Berger du 14 mars

 

Les changements suite aux annonces de Manuel Valls en attente du texte : le plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement abusif devient "indicatif", l'allongement du temps de travail pour les apprenti-e-s mineur-e-s est supprimé, l’extension du forfait-jours est un peu plus encadré, la durée du congé en cas de décès d'un proche ne pourra être inférieure à la loi. Le gouvernement a également annoncé un renforcement du Compte Personnel d'Activité (CPA) et une extension de la garantie jeune (déjà annoncée en février, sans garantie de financement pour l’instant).

 

- Ce qui ne change pas dans la Loi Travail : la possibilité pour une entreprise de licencier sans avoir de difficultés économiques, la suppression de la visite médicale obligatoire, la possibilité par accord de majorer seulement de 10% les heures supplémentaires, la possibilité par accord d'allonger le temps de travail, la possibilité de fractionner les 11 heures de repos hebdomadaires, l'augmentation du travail de nuit, la baisse de rémunération des heures complémentaires pour les temps partiels, la modulation du temps de travail sur 3 ans, la durée de vie réduite des accords d'entreprise, la possibilité de contourner les syndicats en organisant des référendums, la possibilité par accord d'imposer aux salariés une baisse de leur salaire et une modification de leur temps de travail, la suppression du minimum de 6 mois de salaire à titre de dommages et intérêts en cas de licenciement injustifié, l'abaissement de 12 à 6 mois du minimum de dommages et intérêts en cas de licenciement pour inaptitude à la suite d'un accident du travail ou de maladie professionnelle sans recherche de reclassement, ...

 

Alors, l'action doit se poursuivre les 17 mars en soutien à la journée d'action organisée par le mouvement de la jeunesse et le 31 mars par l'intersyndicale CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES pour le retrait du projet de Loi Travail.

Partager cet article

Repost 0

commentaires