Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 07:01

On sait depuis l'élection de Hollande en 2012, que ce gouvernement trahit chaque jour davantage les valeurs du peuple de gauche. Quand je dis gauche, je parle de la gauche avec ses valeurs sociales, et non la gauche libérale des Hollande, Valls, Macron et compagnie.

 

Hollande faisait de la baisse du chômage la condition légitime pour pouvoir se représenter en 2017. Hélas, cette courbe n'a fait que croître comme chacun sait. Depuis 2012 et son arrivée au pouvoir, le nombre de chômeurs venu grossir les chiffres de pôle-emploi s'élève à 650 000.

 

Pourtant, durant cette période, les aides successives aux entreprises au travers du CICE notamment se chiffreront fin 2016 à 40 milliards d'euros. Oui vous lisez bien, 40 milliards d'euros pour actuellement 650 000 chômeurs de plus. On pourrait logiquement en déduire que le gouvernement va s'attaquer à ces aides sans contrepartie.

 

Que nenni ! Car que préconise le gouvernement en ce début 2016, une dégressivité des allocations chômages. C'est ni plus ni moins que la proposition du Medef. La double peine pour les salariés virés des entreprises; au chômage, moins indemnisés et moins longtemps ! Un des objectifs du gouvernement semble être d'en faire sortir le maximum des statistiques alors que déjà, un chômeur sur deux ne perçoit pas d'indemnités. Et les entreprises qui ont perçu cette manne de 40 milliards d'argent public sans créer le moindre emploi, le gouvernement va encore leur octroyer des aides ?

 

Ces mesures viendraient s'ajouter à d'autres qui sont dans les tuyaux. Le plafonnement des indemnités prud’homales comme évoqué ici, la réforme des heures supplémentaires pour payer encore moins et par là-même, la remise en cause progressive des 35 heures. A se demander si Hollande et ses sbires ne regrettent pas le temps de l'esclavage. Il y a aussi l'idée du referendum au sein des entreprises qui pourrait prendre le pas sur les accords syndicaux.

 

C'est un pilonnage inacceptable contre les protections sociales, indigne d'un gouvernement majoritairement élu par ceux qui en sont sa cible aujourd'hui. Cette situation n'est pas une fatalité. D'autres choix sont possibles.

 

Mais pour l'instant, Hollande agit comme un pantin dont le Medef tire les ficelles.

Partager cet article

Repost 0

commentaires