Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 22:46

Le collectif "Nous ne céderons pas ! " qui regroupe de très nombreuses associations et organisations syndicales, appelle à manifester samedi 30 janvier dans de nombreuses villes de France pour dire le refus de la déchéance de nationalité et de la constitutionnalisation de l’état d’urgence.

 

Ces sujets ont entraîné la démission de la garde des Sceaux Christiane Taubira, le jour du début de l'examen à l'Assemblée de ce projet qu'elle contestait. Évoquant les raisons de sa démission, elle a déclaré « Je quitte le gouvernement sur un désaccord politique majeur. Je choisis d'être fidèle à moi-même, à mes engagements, à mes combats, à mon rapport aux autres. »

 

Cette démission a ravi la droite et son extrême qui avaient fait de Christiane Taubira leur cible favorite. C'est une nouvelle preuve, s'il en était besoin, du glissement toujours plus à droite de ce gouvernement qui reprend avec cette déchéance de la nationalité et la volonté de constitutionnalisation de l'état d'urgence les mesures que réclamaient la droite et l'extrême-droite. On comprend pourquoi Christiane Taubira concluait son allocution à la presse par ces quelques mots du poète martiniquais Aimé Césaire : « Nous ne livrerons pas le monde aux assassins d'aubes », appel déjà utilisé par elle dans une tribune dans le Huntington post pour dire que « la démocratie ne peut se découvrir impuissante face à des périls qui la menacent intrinsèquement. Il faut donc descendre dans l'arène, disputer pied à pied, pouce par pouce l'espace de vie commune, faire reculer cette barbarie ricanante, la refouler, occuper le terrain par l'exigence et la convivialité. »

 

On va voir jusqu'où ira l'hypocrisie des élus socialistes. Valls en tête qui hier louait « l'opiniâtreté » de Taubira qui va « manquer » au gouvernement. Quant aux députés socialistes, ils lui ont fait à l'Assemblée une standing-ovation ; si c'était sincère, le meilleur hommage serait dans la continuité de ne pas voter les textes de déchéance de nationalité et de révision de la constitution sur l'état d'urgence avec lesquels elle était en désaccord.

 

 

Quant à nous citoyens, soyons nombreux demain pour dire notre refus de la réforme constitutionnelle et notre exigence de la levée de l’état d’urgence pour la raison suivante : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux » pour reprendre cette citation de Benjamin Franklin.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires