Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 01:30

C'est aujourd'hui 16 octobre que Laura Pfeiffer, inspectrice du travail et un salarié licencié de Tefal sont poursuivis en correctionnelle pour avoir dénoncé les abus et les pressions de Tefal. C'est une fois de plus une justice de classe puisque comme le souligne le site Mediapart, « le délinquant en col blanc qui bafoue le droit du travail finit sur le banc de la partie civile et les victimes, lanceurs d'alerte essorés par la machine judiciaire, sur le banc des accusés. »

 

L'affaire débute en 2013 quand la société Tefal ne supporte pas que l’inspectrice du travail en charge du contrôle de l’entreprise, dénonce un accord illégal sur les 35 heures. A partir de là, la direection de Tefal s’est acharnée pour obtenir sa mutation en jouant de ses relations et pouvoirs pour parvenir à ses fins, avec le Medef local, les renseignements généraux, en passant par le préfet et, plus grave, par le supérieur hiérarchique de Laura Pfeiffer. L'inspectrice a subi des pressions et des entraves à ses fonctions auprès de Tefal. De cela, elle en a eu la preuve sur la base de documents internes au service des ressources humaines et de mails accablants obtenus frauduleusement par le salarié poursuivi en même temps qu'elle au tribunal qui a depuis les faits été licencié.

 

Ils sont donc accusés de recel de documents, attaqués par Tefal et un Procureur qui ose dire « il faut faire du ménage à l’inspection du travail ...les jeux d’influence et de communication des grandes entreprises sont courants et normaux ». Ce même procureur qui a osé écrire concernant le recours illégal d’intérimaires dans une entreprise d'Annecy « vouloir faire respecter le code du travail c’est bien, mais quand même en temps de crise il faut laisser les patrons tranquilles » A quelques jours de l'audience, il vient de classer sans suite un procès-verbal de l'inspectrice pour une entrave au fonctionnement du CHSCT. Justice de classe !!!

 

Au fait, le nouveau DRH dans cette entreprise n'est autre que l'homme qui a vidé et fermé l'usine automobile PSA à Aulnay. Sombre présage ?

 

Lors de la dernière session du conseil régional Rhône-Alpes, avant l’été, le Front de Gauche avait déposé une motion de soutien à l'inspectrice. Eh bien le PS a "courageusement" voté contre cette motion de soutien avec le FN et la droite. C'est un comportement ABJECT !

 

Quelle va être la décision du tribunal d'Annecy face à l'inspectrice qui encourt jusqu’à cinq ans de prison, 375 000 euros d’amende pour recel de documents volés et un an de prison, 15 000 euros d’amende pour violation du secret professionnel. L'ex-salarié encourt trois ans de prison et 45 000 euros d’amende pour vol de documents.

 

La colère vue à Air-France pourrait faire tâche d'huile.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires