Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 18:33

Il est des sujets qui ne font pas les titres dans les médias, mais qui méritent d'être portés à la connaissance des citoyens. C'est une information dont j'ai pris connaissance par le biais d'un tweet de la sénatrice communiste Eliane Assassi, confirmé par un autre émanant de France Libertés, la fondation créée par Danielle Mitterrand.

 

Dans le cadre du projet de loi sur la transaction énergétique, un sénateur UMP a déposé un amendement pour modifier la loi Brottes, notamment l'article L115-3 du code social et des familles, pour autoriser de nouveau les coupures d'eau dans une résidence principale pour raison d'impayés.

 

Le groupe PS et l'ensemble des partis de gauche au Sénat ont été désavoués par le gouvernement représenté dans l'hémicycle par la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. Celle-ci a eu une attitude très surprenante puisqu'elle a soutenu l'amendement. Les sénateurs UMP en sous-nombre ont eu recours au vote public et c'est donc par un vote des groupes entiers dans une salle vide que cet amendement a été retenu.


 

Comme le souligne France Libertés, le gouvernement soutient une position des sénateurs UMP au profit des distributeurs privés du service public de l'eau. Non-contents d'être hors la loi puisqu'ils continuaient de procéder à des coupures depuis près de deux années et l'entrée en vigueur de la loi Brottes, ils se félicitent de cet amendement qui les renforcent dans des pratiques illégales à tout point de vue.

 

Le Sénateur UMP Cambon auteur de l'amendement est un émissaire influent des multinationales de l'eau au Sénat. Vice-Président du Sedif dont le délégataire est Veolia, Gouverneur du Conseil Mondial de l'Eau dont l'ancien président n'était autre que Loïc Fauchon, PDG de Veolia Marseille, le Sénateur est aussi Maire de Saint Maurice dans le Val de Marne et son second adjoint à qui la place de Maire est promise d'ici 2016, n'est autre que Monsieur Igor Semo, lobbyiste en chef de la Lyonnaise des Eaux, filiale de Suez Environnement. La boucle est bouclée !


 

Comme le souligne le directeur de France Libertés, le combat continue pour qu'une loi votée au profit de tous soit respectée par tous et non réécrite au profit de quelques-uns.

 

Le combat devra se poursuivre à l'Asemblée nationale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires