Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 22:08

La méthode que vient d'utiliser Manuel Valls en engageant la responsabilité de son gouvernement sur le texte de la loi Macron est un aveu de faiblesse. Le pouvoir avoue qu’il n’a plus de majorité au Parlement, comme il n’en a plus d'ailleurs dans le pays.

 

En recourant à cet article, le projet de loi est considéré comme adopté, sauf si une motion de censure déposée dans les 24 heures est votée par l’Assemblée. Si la motion de censure est votée, le gouvernement doit démissionner.

 

L’article 49-3 qui permet l’adoption de loi sans l’assentiment des députés est certainement le plus anti-démocratique de la Constitution. François Hollande s’était engagé à le supprimer. Ecouter ce qu'il en disait. Non seulement il ne l’a pas fait, mais il l’utilise contre le droit social hérité des luttes syndicales, sociales et politiques portées par la gauche depuis le XIXème siècle. Comme l'a souligné la députée Front de Gauche Jacqueline Fraysse, « le gouvernement amplifie son programme ultralibéral de recul considérable des droits sociaux, de désengagement de l’État et de privatisation massive (...) ; ce texte n’apportera ni croissance ni activité ».

 

Avec la loi Macron, la mise en pièces du droit du travail se poursuit. La seule solution reste qu'une majorité de députés vote la motion de censure, sinon le projet de loi serait adopté. 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires