Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 20:15

Ça signifiait quoi de dire "Je suis Charlie" ? Pas d'approuver forcément la ligne éditoriale de l'hebdomadaire, mais de dire oui nous sommes pour la liberté d'expression, oui nous défendons les valeurs de tolérance, la démocratie, le vivre ensemble.

 

Les victimes de la barbarie du 7 janvier n'étaient pas encore toutes inhumées que le service public de la télévision avait déjà tourné le dos à ces beaux engagements.

 

Le journal national de France 3 du jeudi 15 janvier a rendu compte des obsèques de Georges Wolinski et des autres victimes des assassins fanatisés. A 12h30 la journaliste a réalisé une interview de l’une des filles de Wolinski, Elsa, dont elle qualifie le message « d’émouvant et de combatif ». Elsa déclare en effet : « Restons unis, ne votons pas Le Pen ; restons unis (…) Soyons ensemble (…) Qu’on continue à être intelligents (…) Pas d’amalgame ; pas de haine. »

 

Cet appel d’Elsa Wolinski à ne pas voter Le Pen a sans doute donné des boutons à la direction de l’information du service public, si prompte à donner la parole à la responsable du FN. En effet, dans les éditions suivantes, le 19/20 et le Soir 3 ont purement et simplement ignoré cet appel et donné d’autres extraits de l’interview. Quant à France 2, les éditions du 13h et du 20h ont ignoré, elles aussi, cet appel d’Elsa Wolinski.

 

Comme le souligne le Front de Gauche dans un communiqué, les engagements politiques des dessinateurs de Charlie Hebdo continuent à déranger. Même sur le service public.

 

A quand la prochaine intervention de Marine Le Pen pour venir cracher sur leurs tombes et en direct sur le service public ?

 

Honte à  ces hypocrites qui faisaient semblant de verser quelques larmes ! Comme le disait Luz lors des obsèques de son "frère" Charb : « Vous êtes Charlie ? Prouvez-le. »

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

assurance obseques pour les particuliers 01/09/2015 12:06

c'est vrai que le message du dessinateur Luz pendant les obsèques était on ne peut plus clair, il ne suffit pas de faire un petit discours et triste mine 5 minutes, il faut lutter pour la liberté d'expression