Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 17:04

La situation du pays est telle que Manuel Valls a suffisamment à faire pour ne pas perdre son temps en de vaines polémiques.

 

Enfin, pas tout à fait puisqu'il a réagi à l'article paru dans le Canard Enchaîné à propos du coût de la rénovation de l'appartement loué par la CGT pour loger son secrétaire général Thierry Lepaon. En cette période difficile pour le monde du travail, avec un chômage qui ne cesse d'augmenter, avec la volonté du gouvernement d'imposer des réductions des droits des salariés, Manuel Valls a sauté sur l'occasion pour parler d'exemplarité.

 

« Je ne veux pas accabler un homme qui, je crois, n'a pas eu encore l'occasion de s'exprimer et de répondre directement. A lui de s'expliquer. Mais quand on traverse une telle crise économique, une telle crise de confiance entre les responsables publics et les concitoyens, une crise d'identité pour notre pays qui a pourtant, je veux le dire, beaucoup d'atouts pour affronter les grands défis de l'avenir, l'exemplarité à tous les niveaux est nécessaire » (...)

 

Quand on s'exprime de cette façon, il faut être exemplaire soi-même. Mais alors que Manuel Valls impose à tout le pays, à commencer par les salariés les plus modestes, une forte rigueur salariale, il a consenti pour ses conseillers de Matignon une explosion de leurs rémunérations. Au 1er août 2014, cela représente une rémunération brute moyenne par mois par personne de 10 712 euros.

 

C'est le site Mediapart qui le révèle. Selon leurs évaluations, sur la base des documents annexés au budget pour 2015, Manuel Valls a majoré en moyenne de 1 019 euros par mois les rémunérations de ses conseillers, soit une hausse de plus de 10 % par rapport à 2012. Preuve que, pour le premier ministre, l'austérité salariale est la règle sauf... à Matignon !

 

Alors qu’il impose aux fonctionnaires une austérité salariale sans précédent, avec un gel des traitements de base qui a commencé en 2010 sous Nicolas Sarkozy et qui est confirmé pour les prochaines années; alors qu’il impose aux salariés du privé une austérité salariale tout aussi spectaculaire, avec le refus de tout « coup de pouce » en faveur du Smic, comment peut-il justifier que ses plus proches conseillers puissent être exonérés de l’effort demandé à tous les Français ?

 

C'est ça qu'il appelle « l'exemplarité à tous les niveaux » ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires