Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 17:04

A l'occasion de l'inauguration d'un Musée d'art moderne et contemporain à Rabat, musée qui bien évidemment porte le nom de Mohammed VI, Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe (un institut culturel parisien consacré au monde arabe) s'est vu remettre par le roi Mohamed VI le Grand Cordon du Wissam Al Alaoui.

 

Dans une déclaration à la presse, soulignant que l'inauguration par S.M. le Roi en personne de ce musée «donne un lustre et un éclat à cet événement», Jack Lang s'est dit «très heureux» de participer à cette ouverture, relevant qu'il s'agit d'un «moment émouvant et touchant» et d'«un jour très important dans l'histoire culturelle du Maroc». Il aurait pu s'en tenir là, mais non.

 

Il a souligné que « beaucoup de transformations heureuses se sont produites » au Maroc depuis l'intronisation de S.M. le Roi Mohammed VI, ajoutant qu'il porte au Souverain « une grande admiration et un respect infini ». Évoquant sa décoration par S.M. le Roi du Wissam Al Alaoui (Classe exceptionnelle), M. Lang s'est dit « ému et touché par cette marque de gentillesse » de la part du Souverain qui « l'honore énormément ».

 

Des droits de l'homme il n'en fut apparemment pas question. C'est bien regrettable alors qu'au mois d'août, un jeune étudiant emprisonné est décédé après 72 jours de grève de la faim (voir billet publié à cette occasion). Actuellement, Wafaa Charaf, militante syndicaliste et politique et aussi vice-présidente de l'association marocaine des Droits de l'homme vient d'être condamnée à un an de prison ferme pour avoir dénoncé la brutalité de la police marocaine (voir billet sur Mediapart).

 

Pas un mois ne s’écoule, sans que le Maroc ne soit pointé du doigt par plusieurs organismes, dont Human Right Watch, Amnesty International, ou encore l’Association marocaine des Droits de l’Homme (AMDH) pour ses atteintes aux libertés. Ces deux dernières organisations ont d’ailleurs fait l’objet de représailles de la part des autorités marocaines, qui leur ont interdit la tenue des camps de jeunes qu’elles comptaient tenir au mois de septembre.

 

Jack Lang ignorerait-il cela pour parler de « de transformations heureuses se sont produites » ?

 

Partager cet article
Repost0

commentaires