Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 15:20

Dans notre société, le pouvoir est capable de faire des milliards de cadeaux au patronat sans contrepartie pour les emplois, d'exonérer de cotisations sociales (et non pas de "charges" patronales comme ceux-ci aiment le dire) les entreprises, de toucher à l'universalité des allocations familiales ou de supprimer la part des cotisations familiales versées par les entreprises, mais il n'est pas capable de permettre à chaque citoyen de bénéficier d'un travail et d'un toit. Pire, il en permet l'expulsion.

 

C'est ce qui est arrivé à une jeune locataire d'Habitat Sud Deux-Sèvres. Cette jeune femme au chômage avec un enfant avait des loyers impayés. Elle avait récemment entrepris des démarches pour trouver des solutions à son endettement. Toujours est-il que jeudi dernier, elle quitte son logement le matin pour conduire son fils de 6 ans à l'école, et à son retour, c'est une situation scandaleuse qui se présente à ses yeux. La serrure de son appartement a été changée,  un avis d'huissiers de justice placardé sur la porte, avec en gros "Expulsion" et la mention « Défense de pénétrer sous peine de poursuites pénales » avec dessous le nom de l'occupante expulsée. Quelle violence ! Quel mépris pour ces personnes dans la précarité qu'on jette à la rue avant le 1er novembre parce qu'avec la période hivernale, les expulsions seront ensuite momentanément interdites. Ces personnes qui ont déjà la tête sous l'eau, on ne fait que leur enfoncer un peu plus. Eh oui, cette société n'a aucun scrupule à mettre à la rue une maman avec son fils de 6 ans.

 

Par contre, un Thévenoud qui ne payait ni ne faisait sa déclaration de revenus siège toujours à l'Assemblée Nationale. Et le Canard Enchaîné révèle aujourd'hui qu'une soixantaine de députés et de sénateurs seraient potentiellement « en délicatesse avec le fisc ». Et que dire de la fraude aux cotisations sociales des employeurs qui atteind près de 25 milliards.  Mais pour les pauvres, pas de sentiments !

 

Une trentaine de personnes dont des résidents et des militants du Front de Gauche sont venus apporter leur soutien à cette jeune femme à qui le bailleur à ouvert mardi l'appartement pour quelques heures afin qu'elle puisse récupérer ses vêtements et autres affaires personnelles.

 

Il est clair que la défense des plus fragiles n'est pas une préoccupation du gouvernement. Mais nous citoyens ne devons pas accepter l'idée qui voudrait nous faire croire que les plus précaires et les plus pauvres sont responsables de leur situation. "Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi", ce droit est inscrit dans notre constitution. S'il était mis en oeuvre, les familles connaîtraient déjà un peu moins de difficultés.

 

Ci-dessous, l'article paru dans le quotidien local le Courrier de l'Ouest. Par contre, pas une ligne dans l'autre quotidien la Nouvelle République

 

A Niort, une mère et son enfant expulsés de leur logement
Des militants venus témoigner leur solidarité

Des militants venus témoigner leur solidarité

Partager cet article

Repost 0

commentaires