Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 23:32

Les chevaux réactionnaires sont lâchés. Le gouvernement Valls 2 s'étant affiché clairement libéral, et les déclarations d'amour du 1er ministre vis à vis du patronat ayant déplacé le curseur à droite, voilà que le ministre du chômage, euh pardon, ministre du travail, ne trouve rien de mieux que de proposer de sanctionner les victimes du chômage.

 

« Je demande à Pôle emploi de renforcer les contrôles pour vérifier que les gens cherchent bien un emploi », a déclaré François Rebsamen sur i-Télé, ce jeudi 2 septembre. « Il faut qu'il y ait, à un moment, une sanction », a-t-il ajouté, estimant qu'il faut adopter « un état d'esprit différent », avec « des convocations » et « des vérifications ». Si à la suite de ces démarches, il est démontré qu'un chômeur ne recherche pas réellement un travail, alors il doit être « radié », précise le ministre du Travail.

 

En 2012, le candidat Hollande critiquait fortement dans un communiqué Nicolas Sarkozy qui s'apprêtait « à soumettre aux Français un référendum sur un renforcement des obligations des chômeurs, notamment de ne plus pouvoir refuser un emploi ou une formation. Si le Président sortant n’en n’est pas à sa première tentative d’utiliser la détresse de nos concitoyens pour faire un « coup » bassement politicien, celui-ci est particulièrement choquant. [...] Quand Nicolas Sarkozy attaque les chômeurs, François Hollande, lui, veut s’attaquer au chômage. » Mais ça c'était avant.

 

Le ministre du travail ignorerait-il que les chômeurs sont déjà étroitement contrôlés ? Ignrerait-il que le nombre des chômeurs indemnisés est inférieur à 50% et que la durée d'indemnisation maximale est de deux ans sauf pour les plus de 50 ans où elle est de trois ans ? Si la seule solution pour faire baisser la courbe du chômage c'est de radier les chômeurs, autant se passer d'un ministre du travail.

 

Et concernant le coût des fraudes fiscales et sociales en France, ça suffit ce discours réactionnaire. Ce n'est peut-être pas la fraude d'une extrême minorité à Pôle emploi qui mérite la priorité, sauf à vouloir s'attaquer aux plus faibles. Les chiffres de 2012 pour la fraude donnent : Pôle emploi 39 millions, Douane 367 millions, Sécu 562 millions. C'est ridicule comparé aux 600 milliards de fuite vers les paradis fiscaux sachant que cela provoque chaque année un manque à gagner d'au moins 40, voire 50 milliards pour le budget de la France selon un rapport sénatorial. Il ne faut pas oublier non plus les millions d'euros versés au titre du CICE et qui n'ont aucune contrepartie en terme d'emplois.

 

Ce gouvernement, dont le 1er ministre se pavane devant le Medef et choisit à présent de s'attaquer aux plus faibles, n'a rien d'un gouvernement de gauche, quand bien même ses membres portent l'étiquette PS.

Radier les chômeurs, c'est la solution de Rebsamen pour faire baisser la courbe du chômage
Partager cet article
Repost0

commentaires