Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 17:46

« Ils étaient plus de 80 députés du PS réclamant « un nouveau contrat de majorité » et un changement de cap politique, menaçant sinon de ne pas voter la confiance au gouvernement Valls. » C'est ainsi que débutait mon billet du 8 avril dernier et on connaît le résultat.

 

Face à une situation encore plus catastrophique, les « frondeurs » ont déjà annoncé qu'ils s'abstiendraient collectivement lors du vote de confiance au gouvernement Valls 2 qui interviendra mardi 16 septembre. Comme à l’Assemblée nationale la majorité se définit en fonction du nombre de suffrages exprimés, l'abstention abaisse automatiquement le seuil majoritaire Cela signifie que d'ores et déjà, Valls recueillera la confiance de l'Assemblée.

 

Ainsi, les soi-disant frondeurs vont laisser les mains libres au gouvernement pour poursuivre sa politique d'austérité, de baisse de la dépense publique et sociale. Car il y a déjà eu des annonces, sur une augmentation de la TVA de deux points, sur l'ouverture des magasins le dimanche, sur la remise en cause des seuils sociaux dans les entreprises, sur la réduction du congé parental et de la prime de naissance … Le gouvernement a déjà annoncé que le cap serait maintenu. Eh bien, mesdames et messieurs les député(e)s frondeurs, votre abstention va permettre à ce gouvernement libéral de mettre en place ses mesures anti-sociales.

 

Dans une tribune dans Politis, à propos de la politique menée par le gouvernement, une de ces députés déclare : « ce n’est pas la politique pour laquelle nous avons été élus » et à propos de l'abstention au lieu du vote contre la confiance au gouvernement, elle déclare : « Notre objectif n’est pas la rupture avec un parti qui, même s’il a parfois déçu, a porté les plus grandes conquêtes sociales de notre pays quand il était fidèle à ses valeurs, ses soutiens. Alors que la confiance entre les citoyens et le pouvoir est rompue, nous essayons de tenir une position qui permette l’union la plus large possible des socialistes, de la gauche, des citoyens... Par notre abstention, nous voulons dire à la fois notre rejet de cette politique qui a renoncé, et aussi notre ouverture et notre volonté de négocier pour avancer collectivement et faire cesser cette politique. »

 

En s'abstenant, ils permettront au gouvernement de poursuivre sa politique néfaste, celle justement de recul sur des conquêtes sociales. Et contrairement à ce que l'on peut entendre, si le gouvernement Valls2 n'obtient pas la confiance, Hollande n'est nullement obligé de dissoudre l'Assemblée. Il lui faut alors nommer un nouveau premier ministre pour composer un nouveau gouvernement, pour mettre en œuvre une politique conforme aux promesses de changement claironnées en 2012 et qui ne sont pas tenues.

 

Reste à voir si ces députés auto-proclamés frondeurs vont préférer la rupture avec les citoyens qui les ont élus ou la rupture avec ce gouvernement.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires