Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 22:11

Geneviève Gaillard, la députée PS de la 1ère circonscription des Deux-Sèvres, qui vient de perdre la mairie de Niort, faisait partie des députés menaçant de ne pas voter la confiance au gouvernement Valls. On sait ce qu'il en a été au final.

 

Mais qui pouvait croire un instant que ces députés ne voteraient pas la confiance, au risque de faire chuter le gouvernement à peine mis en place. Le député Falorni, ancien secrétaire fédéral du PS de Charente-Maritime, lui qui avait battu Royal à la Rochelle après avoir été exclu du PS, a dit clairement pourquoi : « Je vote la confiance car si ce gouvernement échoue, il n'y aura pas de session de rattrapage. Nous devrons retourner devant les électeurs et on sait comment ça se finira. ». En effet, si tout ce monde devait retourner devant les électeurs, il y aurait en effet de fortes probabilités pour que beaucoup d'entre eux soient renvoyés à leurs études.

 

Et pourquoi ? Parce que ces députés socialistes ont depuis le début de la législature voté des textes de lois désastreux pour les français. Sur les retraites, sur la casse du droit du travail au travers de l'ANI, sur l'augmentation de la TVA sans contrepartie pour les ménages, et plus récemment avec le CICE, le pacte de responsabilité ; des cadeaux au patronat sans contreparties. Les classes populaires et moyennes se sentent trahies.

 

Alors, il n'y avait bien que les naïfs pour croire que ces 88 députés mettraient leur menace à exécution. Ils réclamaient un changement de cap politique alors qu'eux-mêmes ont voté les lois qui tournaient le dos aux engagements pris. Et aujourd'hui, Valls s'inscrit complètement dans la ligne droitière fixée par Hollande et … les députés de sa majorité ont voté la confiance et approuvé les 50 milliards d’euros qui vont être ponctionnés sur notre économie, sur la sécurité sociale, les collectivités, les salaires des fonctionnaires, bloqués depuis 4 ans déjà, tout ça pour ne pas risquer la dissolution et la perte de leur siège.

 

Ce n'est pas cela qu'attendaient les électeurs de gauche en leur apportant leur suffrage en 2012.

 

Raison de plus pour être nombreux le samedi 12 avril à 14 heures à marcher de République à Nation contre l'austérité, pour l'égalité et le partage des richesses, et dire « Maintenant, ça suffit ! ». On y retrouvera les députés du Front de Gauche, mais pas sûr du tout qu'on y voit beaucoup de ces députés soit-disant ″frondeurs″.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires