Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 23:42

Ils étaient plus de 80 députés du PS réclamant « un nouveau contrat de majorité » et un changement de cap politique, menaçant sinon de ne pas voter la confiance au gouvernement Valls.

 

On allait voir ce qu'on allait voir … et on a vu 279 députés socialistes accorder leur confiance pour 11 abstentions. Les Verts qui avaient refusé de faire partie du gouvernement Valls parce qu'ils ne lui faisaient pas confiance ont accordé eux aussi leur confiance par 10 voix pour, 1 contre et 6 abstentions.

 

Finalement, la débâcle électorale des élections municipales sanctionnant un rejet de la politique gouvernementale menée depuis le début du quinquennat a obtenu pour toute réponse de Manuel Valls la poursuite de la politique qui vient d’être sanctionnée. Le patronat peut se frotter les mains. Avec le pacte de responsabilité et l'évolution sur la fiscalité des entreprises sans la moindre contre-partie, avec l’exonération totale des charges pour un SMIC, ses revendications sont reprises. Par contre pas de détail sur les 50 milliards d'euros prélevés dans les caisses de l'Etat, de la sécurité sociale et des collectivités territoriales.

 

Mais puisque la ligne politique n'a pas changé, pourquoi les députés frondeurs n'en sont restés qu'au stade de la menace, à l'exception de quelques uns ? Parce que le PS restera toujours le PS, un parti social démocrate qui a choisi le libéralisme. Il ne s'agissait que d'une manœuvre visant à faire croire que l'aile « gauche » est à gauche. Dès que Hollande et Valls ont sifflé la fin de la partie, ces frondeurs sont rentrés dans le rang.

 

Leur menace a tourné court, comme les promesses de campagne de Hollande ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires