Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 18:29

Ce jeudi 7 novembre, les salariés de Projet Atlantique étaient rassemblés devant les locaux désormais bouclés de leur agence de communication. Pour la vingtaine de salariés dont la moyenne de présence dans l'entreprise oscille autour de 12-13 ans, on sentait beaucoup d'amertume et de colère face à une situation où ils se trouvent être victimes d'un naufrage stratégique. Non payés depuis trois mois, ils sont aujourd'hui privés d'emploi. Beaucoup de questions se posent par rapport à cette liquidation qui laisse à penser que les salariés sont victimes d'un patron voyou. Y a t-il eu abus de biens sociaux ou banqueroute frauduleuse ? Le mandataire chargé de la liquidation saisira t-il le procureur ?

Si les salariés et leurs représentants avaient eu un droit de regard et d'intervention sur la gestion de leur entreprise, ils n'en seraient certainement pas là aujourd'hui. Mais il n'y a toujours pas de loi votée en ce sens. Ce n'est pas le programme du Front de Gauche "L'humain d'abord" qui est appliqué par le gouvernement Hollande, loin s'en faut, puisque ce dernier poursuit la politique libérale de son prédécesseur.

Pour mieux comprendre ce gâchis, voici la déclaration faite par les salariés, ainsi que l'historique de cette agence de communication, un des fleurons en la matière sur le plan régional.

 

 

PROJET ATLANTIQUE

NAUFRAGE STRATÉGIQUE

Bientôt 3 mois sans salaire, c’est très long !
Surtout après une année de tension permanente, avec au quotidien le ballet des fournisseurs qui réclament leur dû...
Nous avons besoin que la vérité soit entendue, par respect pour notre activité, pour notre équipe, pour nos clients et pour nos fournisseurs.

La coupe est pleine, et les raisons de la liquidation de Projet Atlantique sonnent terriblement faux aux oreilles de ses salariés. En dépit des circonstances, depuis plus d’un an, nous sommes restés mobilisés jusqu’au bout pour continuer chaque jour à assurer l’activité malgré ce que nous appellons un « abandon » de notre direction au cœur de la tempête.

Projet Atlantique était devenue un fleuron régional, une vraie référence et l’ambiance de travail y est res- tée longtemps un exemple pour tous, côté client comme côté salariés. C’était ce qu’on peut encore appeler « une entreprise humaine » : un savoir-faire, des compétences créatives et commerciales, une relation de confiance avec ses clients et ses fournisseurs. Sa différence était de créer une communication sur-mesure, mettant en valeur chaque entreprise dans ce qu’elle a d’unique. Le modèle économique marchait. De l’infographie à la stratégie, de la maquette à la direction artistique, de la conception à l’accueil, chaque métier y avait sa place, en toute complémentarité.

Alors comment les choses ont-elles pu malgré tout basculer ?

La crise ? La concurrence ? Deux arguments qui ont un dos assez large pour porter toutes les excuses...

Il ne s’agit pas d’une fermeture subie mais d’une mort programmée depuis longtemps...

Nous sommes un exemple parmi tant d’autres d’un modèle économique qui a privilégié l’enrichissement d’une holding et de ses filiales au détriment de la pérennité de Projet Atlantique et de ses partenaires.

Quel est le scénario ?

La création d’une holding avec des filiales alimentées par Projet Atlantique. La liste des preuves est longue. Les faits se sont enchaînés avec une grande cohérence cynique, creusant une dette irrécupérable. Malgré nos alertes répétées, face à l’hémorragie volontaire, la direction est restée sourde entraînant la «liquidation nette et définitive» de Projet Atlantique.

Ce que nous regrettons aujourd’hui, c’est que nos emplois et nos partenaires aient été noyés par une stratégie suicidaire sur laquelle nous n’avions aucune prise. C’est un peu comme si nous avions fait naufrage à la suite d’un mauvais cap du commandant. Pendant que le navire coulait, rien n’avait été prévu pour sauver l’équipage et les passagers. Le capitaine avait préféré rejoindre la côte tout seul.

Nous sommes donc aujourd’hui 20 personnes expérimentées, passionnées par nos métiers qui se voient privées de leur emploi. Rétablir la vérité est pour nous une façon de revaloriser nos compétences, malmenées pendant cette opération de sabotage. Nous souhaitons être reconnus comme une équipe qui a gardé sa valeur malgré cette issue, dont nous ne portons pas la responsabilité.

 

Les salariés de Projet Atlantique

 

 

 

 

Les salariés de Projet Atlantique devant l'entrée de l'agence

Les salariés de Projet Atlantique devant l'entrée de l'agence

CHRONOLOGIE

 

1980 : Création de Projet Atlantique par Pierre Gris

 

2000 : Reprise de Projet Atlantique par Thierry Mathieu et création de la holding TMH

2004 : Ouverture de l’agence de Nantes

Février 2005 : Ouverture d’une antenne à Paris

Juillet 2008 : Départ du directeur financier, remplacé par une comptable.

Novembre 2008 : Création de Projet Développement, filiale de la holding

Septembre 2009 : Achat par la holding de l’agence Richet, agence concurrente en liquidation. Fermeture de l’antenne de Paris, licenciement d’un salarié entraînant une procédure prud’hommale perdue par Projet Atlantique.

Décembre 2010 : Création de la SARL Société Immobilière de Géneteau, construction d’un bâtiment loué à Projet Atlantique.

Jusqu’en 2010 : Les comptes sont positifs.

Mars 2011 : Départ du directeur de clientèle de Projet Atlantique sans remplacement.

Février 2012 : Fermeture de l’agence de Nantes (départ du second directeur de clientèle). Licenciement de deux salariés entraînant une procédure prud’hommale toujours en cours.

Février 2012 : Liquidation de l’agence Richet après des licenciements successifs. Décembre 2012 : Démission de la comptable de la holding TMH.

Février 2013 : Journée de grève pour deux raisons :

- licenciement et réduction des acquis sociaux ayant pour but l’embauche d’un Directeur Général Adjoint (consultant extérieur à notre métier).

- méthodes de management engendrant des souffrances au travail.

Mars 2013 : Embauche dans la holding du Directeur Général Adjoint. Licenciement d’un salarié Projet Atlantique.

Juin 2013 : Projet Développement sort de la holding. Intervention de la DIRECTTE et de la médecine du travail à propos de la souffrance au travail.
Tentative de licenciement pour faute grave du salarié ayant le plus d’ancienneté mise en échec par une procédure prud’hommale.

Juillet 2013 : Licenciement d’un salarié entraînant une procédure Prud’hommale toujours en cours.

Depuis septembre 2013 : Non paiement des salaires, mais règlement de créances de quelques fournisseurs privilégiés.

23 octobre 2013 : Dépôt au tribunal de commerce de la cessation de paiement

28 octobre 2013 : Jugement en référé pour non paiement des salaires, procédure perdue par Projet Atlantique.

30 octobre 2013 : Liquidation nette et définitive de Projet Atlantique

7 novembre 2013 : Thierry Mathieu participe à l’Assemblée Générale du Syndicat des Laiteries du Beurre AOP Charentes-Poitou pour présenter la stratégie de communication 2014 avec Projet Atlantique, société dissoute !!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 18/11/2013 21:12

Je connais bien l'agence.
Dans l'article, vous dites que les salariés n'étaient pas au courant de la situation : les délégués du personnel ont pourtant écrit au président du tribunal de commerce début octobre. Chacun savait que depuis un an la société était en procédure de conciliation.
Aux dernières informations, le capitaine n'a pas quitté le navire mais est toujours à gérer les problématiques de la liquidation, de cautions personnelles de dirigeants... alors que certains salariés créent un collectif pour récupérer les clients.
A chacun son point de vue !!!