Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 23:11

Tout le monde y va de sa manifestation, mais pas pour défendre des intérêts généraux, mais des corporatismes étriqués. Samedi dernier à Niort, c'était au tour de la chambre syndicale des propriétaires et copropriétaires des Deux-Sèvres. Selon ce qu'en a relaté la presse locale. Pour leur président, c'est le projet de création d'une taxe de 1,5 % sur les loyers afin de financer la garantie universelle des loyers destinée justement à régler les impayés qui est l'objet de leur colère.

 

Je ne me sens pas prêt à pleurer sur leur sort, même si les propos de leur président relatés dans le quotidien veulent sensibiliser le public sur leur situation. « 79 % des propriétaires possèdent entre un et deux logements, il s'agit souvent d'un complément de retraite, explique-t-il. Quant à ceux qui en possèdent cinquante, s'ils ont encore des emprunts, ils ne s'en sortiront plus. ». Et le même d'ajouter que le projet de loi Duflot, voté au Sénat le 26 octobre dernier « installe un climat de défiance entre bailleur et locataire », mais « est vécu comme un enterrement de la propriété ».

 

Enterrement de la propriété ? Si c'est celle destinée à faire de la spéculation y compris sur le prix des loyers, je trouve ça bien. Lorsqu'on possède cinquante logements, excusez moi, ce n'est pas pour assurer un complément de retraite. Et j'imagine qu'il faut avoir une certaine assise financière; soyez clair, l'objectif est avant tout de faire du fric. Et il y a des dispositifs d'investissement locatif qui permettent également au propriétaire de bénéficier de réduction d'impôts ?

 

Alors ils vont battre le pavé longtemps, ces pseudos-victimes qui réclament toujours moins de charges et moins de réglementation, et plus d'aides et de subventions. Chacun s'arc-boute sur sa spécificité et n'en a rien à foutre de l'intérêt collectif, ça a des relents poujadistes.

 

 

(Photo NR, Jean-André Boutier)

(Photo NR, Jean-André Boutier)

Partager cet article
Repost0

commentaires