Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • Réagir - Blog militant de joseph coutant
  • : Réagir : S'opposer activement à l'action de qqch, résister. La devise issue de la révolution française "Liberté, Egalité, Fraternité" étant de plus en plus mise à mal, ce blog est un moyen pour moi de faire partager mes réactions sur l'actualité politique, sociale, etc.
  • Contact

Rechercher

Tags

31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 05:31

Le reportage ci-dessous a été tourné dans une EPHAD ( établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ) dans le cadre de "L’Émission politique" du jeudi 23 mars dont l'invité était F Fillon. Cette courte vidéo de 2 minutes vaut d'être regardée pour comprendre le complet décalage entre la souffrance du personnel et la réponse de Fillon.

 

Le personnel voulait faire part au candidat de ses griefs quant à certains aspects de son programme au regard de la pénibilité de leur travail. « Vous voulez augmenter le temps de travail à 39 heures : vous vous imaginez la pénibilité de notre travail ? », lui a demandé l'une des employées. « Les 39 heures, on les fait déjà ! On a besoin de nos RTT pour nous reposer, parce que l'épuisement professionnel, il arrive aussi ». Vous voulez réduire le nombre de fonctionnaires « Quand vous enlevez un agent administratif dans un service, qui en subit les conséquences ? C'est l'infirmière. Si ce n'est pas l'infirmière, ce sera l'aide-soignante. » Leur demande est d'avoir plus de moyens humains.

 

Et quelle réponse apporte F Fillon ? « On est dans une situation financière très difficile. Sur les moyens humains, mais ça, il faut le payer. Vous voulez que je fasse de la dette supplémentaire. » Et pourtant l'argent existe, à condition de le prendre où il se trouve, voir ce précédent billet. Mais s'attaquer un tant soit peu à la finance, il n'en est pas question pour Fillon puisqu'il est à son service pour qu'elle le serve en retour.

 

De la dette supplémentaire ! Pour Fillon, débloquer des moyens humains chez des personnels de santé s'occupant de personnes âgées dépendantes, c'est créer de la dette.

 

Il se posait moins de questions pour son propre cas. Comme le révélait le Canard il y a quelque temps, c'est pourtant lui qui "pratiquement tous les vendredis, s'octroyait les services d'un Falcon 7X qui décollait de Villacoublay avec à son bord le Premier ministre et sa famille". Dans quelle direction ? L'aéroport d'Angers où une voiture les prenait alors en charge afin de les amener dans leur château de Solesmes. "Coût de l'escapade : 27.000 euros aller et retour, pour parcourir moins de 260 km". Aux frais du contribuable. Ça ne le dérangeait pas de faire de la dette pour un intérêt privé.

 

A la pentecôte 2009, le couple s'est offert des vacances en Toscane, utilisant "un Falcon 50, dont la facture pour l’État avait atteint les 187.000 euros". Encore de la dette. A son passif également des petits services, le couple Fillon a passé deux Noël "logé, nourri, blanchi" par l'ancien dictateur Hosni Moubarak.

 

Quand Fillon était arrivé à Matignon, le logis mesurait très officiellement 90,40 m². Deux ans plus tard, l'appartement s'étend sur 309,72 m². Là encore aux frais du contribuable.


Et viennent s'ajouter toutes les casseroles dont la justice vient de s'emparer. Les emplois fictifs, sa société de conseil, les costards offerts pour plus de 48 000 euros depuis 2012, peut-être avant qu'il ne se prenne une veste à la Présidentielle.

 

C'est d'autant plus honteux pour celui qui n'avait que les mots probité et intégrité à la bouche. Ce type là ne vit pas dans le même monde que la grande majorité d'entre nous. Comment peut-on envisager un instant que ce personnage soit à la tête de l’État ? Sinon, autant confier les clés de la Banque de France au plus grand braqueur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires